Christophe Dettinger: quelle peine risque (vraiment) le boxeur gilet jaune

Christophe Dettinger: quelle peine risque (vraiment) le boxeur gilet jaune

Publié le 13/02/2019 à 11:20 - Mise à jour à 11:31
© - / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le "boxeur gilet jaune" Christophe Dettinger est jugé ce mercredi 13 pour violences en réunion contre des policiers. En théorie, il risque sept ans de prison, mais il pourrait également ressortir condamné et pourtant libre.

Christophe Dettinger comparaît ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir frappé deux policiers en marge de la manifestation des gilets jaunes le 5 janvier. En théorie il risque jusqu'à sept ans de prison ferme.

En effet, l'une des parties civiles s'est vu attribuer 15 jours d'interruption totale de travail (ITT) et le code pénal prévoit que "les violences ayant entraîné une incapacité totale de travail pendant plus de huit jours sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende".

Cependant Christophe Dettinger cumule les circonstances aggravantes dans cette affaire. La peine maximum est portée à cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende si l'une de celles énumérées par le code pénal est retenue, sept ans et 100.000 euros d'amende si deux circonstances aggravantes existent et 10 ans et 150.000 euros d'amende si trois d'entre elles sont réunies.

Dans ce cas précis, le "boxeur gilet jaune" est accusé de violences avec ITT de plus huit jours "sur un fonctionnaire de la police nationale" et commises "par plusieurs personnes agissant en qualité d'auteur ou de complice", plusieurs gilets jaunes se trouvant à ses côtés.

Voir: Boxeur gilet jaune - "pas un procès politique" (avocat de Gendarmes et citoyens)

Peu de doutes subsistent quant à la réalité des faits, la scène ayant été filmée et l'homme ayant déjà reconnu être la personne sur la vidéo. L'accusé lui-même sait donc qu'il sera reconnu coupable.

Toutefois il est très peu probable que Christophe Dettinger soit condamné à sept ans de prison ferme. Les juges prononcent en effet rarement la peine maximale, car cela suppose qu'aucun élément en faveur de l'accusé n'existe, que le contexte de l'infraction commise est le pire envisageable.

Car c'est bien le contexte qui fait la différence. Christophe Dettinger affirme avoir agi pour protéger une femme frappée par les policiers, ce à quoi l'avocat de la partie civile oppose la durée des violences. L'état d'esprit de Christophe Dettinger, sa qualité d'ancien boxeur professionnel, le contexte de la manifestation, la gravité que les blessures auraient pu atteindre sont donc autant d'éléments qui devront permettre aux juges de se faire une idée. 

Ils devront aussi se poser la question de l'intérêt de la peine, c'est à dire si envoyer Christophe Dettinger en prison est utile à la société et nécessaire pour qu'il ne commette plus d'infraction. C'est notamment cette réflexion qui pourrait définir une peine de prison ferme, attendue par les syndicats de policiers, et une peine avec sursis, espérée par les soutiens du boxeur.

Lire aussi:

Cagnotte de Christophe Dettinger: Leetchi refuse de verser l'argent

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Christophe Dettinger risque jusqu'à sept ans de prison.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-