Clermont-Ferrand: un enfant de quatre ans meurt sous les coups du compagnon de sa mère

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Clermont-Ferrand: un enfant de quatre ans meurt sous les coups du compagnon de sa mère

Publié le 23/02/2017 à 15:37 - Mise à jour à 15:42
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme de 22 ans est en garde à vue depuis mardi à Clermont-Ferrand, après le décès de l'un des enfants de sa compagne, au CHU. Le corps de la petite victime porte des traces de coups.

C'est la mère de famille qui a découvert avec horreur le corps de son fils inanimé. Selon le journal La Montagne un homme de 22 ans a été placé en garde à vue après la mort de l'un des enfants de sa compagne mardi 22, le petit garçon âgé de 4 ans a été découvert inanimé par sa mère, dans son appartement de Lempdes, en banlieue de Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme.

La mère avait confié le garçonnet à son compagnon pendant qu'elle s'était absentée pour une course. Elle est rentrée en catastrophe chez elle car l'homme lui a annoncé que son fils avait un problème. A son retour à l'appartement, la maman découvre son fils dans un état grave alors que son compagnon a pris la fuite sans laisser plus d'explications. Elle a alors averti les secours qui sont rapidement arrivés sur les lieux pour prendre en charge le jeune garçon, en arrêt cardiaque. Transporté au CHU de Clermont-Ferrand, il décèdera en début de soirée. 

Le compagnon de la femme a été interpellé à proximité des lieux du drame par les forces de l'ordre peu après grâce au signalement donné par la jeune femme. Placé en garde à vue, il a nie être responsable de la mort de l’enfant et l’attribue à une chute dans l’escalier, selon le procureur à Clermont-Ferrand, Eric Maillaud. Et d'ajouter: "l’enfant portait des traces sur le corps, qui semblent peu compatibles avec une chute dans un escalier".

Connu pour des faits de violence le suspect maintient sa version et nie être responsable de la mort de l'enfant. Il devrait être déféré devant le parquet ce jeudi après-midi à l'issue de sa garde à vue pour "coups mortels sur mineur".

Une autopsie devait être pratiquée ce jeudi matin pour déterminer l’origine du décès. La famille était connue des services sociaux. Les deux autres enfants ont été confiés à des proches.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le compagnon de la femme a été interpellé "à proximité des lieux du drame" par les forces de l'ordre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-