Clermont: le braqueur preneur d'otage est abattu par les gendarmes

Clermont: le braqueur preneur d'otage est abattu par les gendarmes

Publié le 08/02/2019 à 06:39 - Mise à jour à 06:43
© PASCAL PAVANI / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

La gendarmerie de Clermont dans l'Oise a abattu un homme jeudi dans le centre-ville. L'individu, armé d'un couteau, tentait de braquer une banque. 

L'individu était un parfait inconnu pour les services de police. Un homme de 47 ans qui venait de commettre une tentative de braquage à main armée contre une banque de Clermont dans l'Oise a été abattu par la gendarmerie jeudi. Il s'est montré menaçant envers une otage et les forces de l'ordre, obligeant ces derniers à ouvrir le feu.  

Les faits ont eu lieu peu après midi dans le centre-ville de la commune de l'Oise. "Tout s’est passé très vite. L’homme est entré dans la banque et a menacé les employés avec un couteau. Ils ont déclenché l’alarme, entraînant l’intervention de la gendarmerie nationale de Clermont", a fait Florent Boura, le procureur de la République de Beauvais, auprès du Parisien. Une fois arrivés sur place, les gendarmes ont constaté que l'homme retenait une femme en otage, tenant son couteau sous sa gorge.

Lire aussi - Spectaculaire braquage aux Champs-Elysées: les malfaiteurs en fuite

Le braqueur s'est alors dirigé vers les forces de l'ordre qui ont tiré une première fois sur l'homme menaçant qui est tombé au sol. Tentant de se relever, il a reçu plusieurs autres coups de feu dans les membres inférieurs et supérieurs. Les secours sont intervenus pour le prendre en charge, en vain.

La femme pris en otage a également été hospitalisée avant d'être entendue par les forces de l'ordre.

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes.  "L’une est confiée à la section de recherches de la gendarmerie d’Amiens (Somme), concernant le braquage en lui-même", explique le quotidien. L'autre a été ouverte par l'Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) comme il est de rigueur à chaque fois que les militaires font usage de leur arme de service.

Voir:

Pays basque: elle se fait braquer les 7.000 euros de recettes d'un loto

Loire: deux lycéens braquent une arme sur leur professeur

Il dit à ses braqueurs de revenir plus tard (deux fois), ils obéissent (vidéo)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La gendarmerie de Clermont dans l'Oise a abattu un homme jeudi dans le centre-ville.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-