Cléry-Saint-André: un petit garçon de deux ans et demi meurt écrasé par le tracteur de son père

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Cléry-Saint-André: un petit garçon de deux ans et demi meurt écrasé par le tracteur de son père

Publié le 11/09/2017 à 20:02 - Mise à jour à 20:03
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un enfant de deux ans est mort dimanche soir à Cléry-Saint-André. Il a été écrasé par le tracteur de son père alors qu'il jouait avec son frère et sa sœur. Un problème technique sur le véhicule agricole serait à l'origine du drame.

Un petit garçon de deux ans et demi est décédé dimanche 10 dans la soirée, écrasé par le tracteur de son père qui était en train de rentrer du bois, à Cléry-Saint-André près d'Orléans dans le Loiret, selon une information de La République du Centre. L'enfant jouait avec son grand frère de neuf ans et sa sœur de cinq ans, à proximité de là où travaillait son père, quand un problème technique au niveau des pédales du tracteur a vraisemblablement conduit à l'accident vers 19h. Les deux plus grands ont réussi à éviter l'engin, mais le plus petit n'y est pas parvenu.

La gendarmerie et l'adjoint au maire de cette commune de plus de 3.300 habitants, Claude Boissay, se sont rapidement rendus sur les lieux du drame, dans cette maison située chemin du Paradis, une voie longeant le cimetière. Le père a été entendu plus de trois heures. Il se trouvait en état de choc. Les gendarmes ont rapidement confirmé la thèse accidentelle. Le tracteur a avancé au lieu de freiner.

Le frère et la sœur de la victime "ont été pris en charge à l'hôpital, pour un soutien psychologique" selon David Baillot, directeur de l'école maternelle où est scolarisée la petite fille, interrogé par le quotidien régional La République du Centre. La maman est rapidement passée à l'école ce lundi 11 au matin pour l'en informer.

Une cellule psychologique va aussi être mise en place devant l'école des enfants et une psychologue pourra intervenir si un des élèves en exprime le besoin. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le père de famille transportait du bois sur son tracteur quand le drame s'est produit. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-