Colmar: le prêtre soupçonné de pédophilie aurait abusé sa victime mineure pendant 10 ans

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Colmar: le prêtre soupçonné de pédophilie aurait abusé sa victime mineure pendant 10 ans

Publié le 30/09/2016 à 12:33 - Mise à jour à 12:43
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un prêtre a été mis en examen pour pédophilie et écroué, mercredi à Colmar. L'homme d'Eglise aurait abusé de sa petite victime pendant dix ans, de ses huit ans à sa majorité.

Viols, agressions sexuelles: la petite victime aurait été abusée par l'homme d'Eglise pendant une décennie, jusqu'à sa majorité. Un prêtre de Wintzenheim, commune limitrophe de Colmar (Haut-Rhin), est soupçonné de pédophilie et a été mis en examen puis écroué dans l'attente de son procès, mercredi 28. Il est également accusé d'avoir détourné de l'argent de sa paroisse, détaille France 3 Alsace.

Les faits remonteraient à la fin des années 1990-début 2000, à en croire les premiers éléments dévoilés par la presse locale, et auraient duré pendant près de 10 ans jusqu'à la majorité de sa victime. Elle aurait donc été abusée dès l'âge de huit ans environ. Le prêtre aurait violé digitalement et "par surprise", selon L'Alsace, l'enfant devenue une jeune femme aujourd'hui âgée de 26 ans. L'homme lui versait également de l'argent, peut-être pour l'amadouer, ou alors acheter son silence.

Car ce n'est pas une dénonciation qui a permis aux enquêteurs de confondre le pédophile, mais un signalement de la part des services de Tracfin, l'organisme gouvernemental de lutte contre le blanchiment. D'importantes sommes transitaient ainsi sur le compte du prêtre. La victime, qui était initialement soupçonnée de recel, a toutefois été rapidement mise hors de cause, et l'enquête s'est orientée vers des actes de pédophilie.

Après la révélation de la mise en examen du prêtre, l'archevêque de Strasbourg a réagi par communiqué pour dénoncer des faits "graves et inadmissibles". "Tous, nous sommes choqués, et nous pensons avec tristesse et compassion aux victimes", a ajouté monseigneur Jean-Pierre Grallet.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le prêtre est soupçonné de viols digitaux "par surprise" contre sa petite victime.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-