Colombes: pour lutter contre le trafic de drogue, la mairie instaure un couvre-feu pour les moins de 16 ans

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Colombes: pour lutter contre le trafic de drogue, la mairie instaure un couvre-feu pour les moins de 16 ans

Publié le 19/10/2016 à 13:03 - Mise à jour à 13:34
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La mairie de Colombes a annoncé lundi qu'elle souhaitait mettre en place un couvre-feu pour les mineurs de moins de 16 ans dans le quartier du Petit-Colombes, ravagé par le trafic de drogue selon elle. En 2001, cette mesure avait déjà été prise pour les moins de 13 ans.

Voilà une mesure qui ne va pas plaire à tout le monde. A Colombes dans les Hauts-de-Seine, la maire Les Républicains Nicole Goueta veut instaurer un couvre-feu pour les mineurs de moins de 16 ans dans un des quartiers de la ville afin de lutter contre le trafic de drogue, révèle France Bleu Paris Région ce mercredi 19.

Lundi 17, devant une centaine de personnes, l'édile a annoncé qu'elle souhaitait que les mineures de moins de 16 ans ne puissent plus sortir seuls dans la rue après 22 heures dans le quartier de Petit-Colombes, un quartier ravagé par le trafic de drogue, selon elle et les témoignages des habitants présents. "Un arrêté est déjà rédigé", a annoncé Jean-Paul Bolufer, adjoint au maire, à un journaliste du Parisien présent à la réunion, précisant: "Il va être signé dans les jours à venir par madame le maire".  Concrètement, les moins de 16 ans dans la rue après le couvre-feu pourront être interpellés par la police municipale ou nationale et conduits au commissariat. Leurs parents seront ensuite prévenus par téléphone et enjoints à venir les chercher. "Nous avons reçu de nombreuses alertes de parents qui nous rapportent qu'il y a des jeunes tard la nuit dans les rues", a expliqué Nicole Gouéta qui veut "protéger les enfants et surtout responsabiliser les familles".

Car d'après la mairie, il y a eu dans ce quartier, en 2016, 215 interpellations ainsi que la saisie de 10 kilos de cannabis, 40.000 euros en liquide et quatre armes de poing. Pour améliorer la situation, la mairie souhaite également mettre en place une convention de coordination entre les services de police, installer des vigiles et maîtres chiens de façon ponctuelle ou plus longuement (coût estimé à 70.000 euros) ou encore instaurer des caméras de sécurité, surtout dans les parkings, annonce un membre de l'équipe sur sa page Facebook

En 2001 déjà, également sous l'égide Nicole Goueta, la mairie avait publié un arrêté interdisant la circulation des moins de 13 ans non accompagnés le soir. Une mesure fortement contestée par le député PS du secteur, Alexis Bachelay. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


Concrètement, les moins de 16 ans dans la rue après le couvre-feu pourront être interpellés par la police municipale ou nationale et conduits au commissariat.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-