Comme en 1780, l'Hermione va mettre le cap sur l'Amérique

Comme en 1780, l'Hermione va mettre le cap sur l'Amérique

Publié le 17/04/2015 à 19:44 - Mise à jour à 19:47
©Houpline Renard/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

La réplique de la célèbre "Frégate de la Liberté", l'Hermione lèvera l'ancre vers les Etats-Unis samedi 18. Un groupe de passionnés s'apprête à reproduire le voyage du marquis de la Fayette.

La réplique de la frégate du marquis de la Fayette, qui parti combattre auprès des insurgés américains en 1780 contre l'Empire britannique, l'Hermione prendra la mer samedi 18 avril sur les coups de 22h30.

A noter pour comprendre l'importance de l'aide que la Fayette a pu apporter aux tous jeunes Etats-Unis, il faut savoir qu'au Congrès américain, il n’y a que deux portraits: celui de George Washington, père de l'indépendance et celui du marquis de la Fayette.

Le navire partira de l'Ile d'Aix à l'ouest de la France direction la ville de Boston sur la côte est des Etats-Unis. Le voyage de ce fier trois-mâts, réplique exacte du navire de la Marine royale française, s'effectuera en quatre mois avec 16 escales, notamment aux Canaris et au Canada avant de revenir en France.

C'est à Rochefort, là même où la frégate originelle fut mise en chantier en 1778, que la réplique fut réaliser avec les techniques de construction de l'époque.

Il aura fallu 17 ans pour mener à bien ce projet ambitieux consistant à reconstruire navire de 65 mètres de long (mât de beaupré compris) dont la coque mesure 44,20 mètres de long pour une largeur de 11,20 mètres et dont le grand mât culmine tout de même à 56,5 mètres de haut. A vide, il pèse la bagatelle de 1.160 tonnes. La reconstruction a coûté 25 millions d'euros, quant à la navigation, le coût du voyage vers les Etats-Unis dépasse les 5 millions d'euros. Ce projet, en partie financé par l’argent public, doit cependant beaucoup aux particuliers et aux mécènes

Au lieu des 242 hommes du marquis de Lafayette qui ont amarré le 18 février 1780 du port de Rochefort pour porter assistance aux insurgés américain dans leur guerre d'Indépendance, le commandant Cariou pourra compter sur 17 marins professionnels et 60 bénévoles.

Il y a fort à parier que le voyage à travers la houle de l'Atlantique-Nord ne soit pas de tout repos.

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'Hermione prendra la mer vers les Amériques samedi 18 avril.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-