Comment un requin protégé s'est retrouvé en promotion chez Intermarché

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Comment un requin protégé s'est retrouvé en promotion chez Intermarché

Publié le 30/07/2019 à 15:33 - Mise à jour à 15:44
©Wikimedia Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L'ONG Sea Shepperd a dénoncé jeudi la présence d'un requin-renard, une espèce menacée, dans l'étal d'un Intermarché des Pyrénées-Orientales. Bien qu'il soit interdit d'en pêcher, il est possible d'en retrouver dans les poissonneries de manière légale.

La tête d'une espèce de requin menacée au milieu de l'étalage des poissons. L'affaire a embarrassé l'enseigne Intermarché, après la dénonciation de la situation par l'ONG Sea Shepperd, qui lutte pour la protection des océans et de la faune marine.

Le requin-renard exposé au rayon poissonnerie à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) est considéré comme "vulnérable" sur la liste rouge des espèces menacées, et sa population décroit dangereusement vers l'échelon "en danger". Sa pêche est donc interdite, mais il peut à l'occasion arriver d'en trouver en poissonnerie, légalement.

Voir: Un requin de six mètres pêché au large de Marseille (vidéo)

En effet, il arrive que le requin-renard, comme d'autres espèces protégées, soit victime de techniques de pêches visant à attraper d'autres animaux. Il est donc interdit de le "cibler", mais les produits de cette pêche "involontaire" sont autorisés à la vente.

Intermarché n'a donc enfreint aucune règle en proposant ce produit, mais Sea Shepherd  dénonce une pratique qui conforte les méthodes de pêche non sélectives, et qui ne serait pas l'apanage d'une enseigne en particulier.

L'image est peu flatteuse pour le seul groupe de grande distribution français disposant de sa propre flotte, Scapeche, qui par ailleurs communique beaucoup sur le concept de pêche responsable depuis quelques années.

Le groupe a évoqué de "regrettables initiatives isolées" de son magasin d'Argelès-sur-Mer. La promotion sur le requin-renard a par la suite été remplacée par des offres sur l'espadon et le thon rouge, deux espèces dont la pêche volontaire et commerciale est autorisée.

Démarche qui n'a cependant pas été bien accueillie par Sea Sheperd. Si la population d'espadon n'est pas particulièrement menacée dans le monde, elle est à la baisse. Quant aux différentes espèces de thon rouge, elles sont en revanche classées "vulnérable", "en danger" et "en danger critique d'extinction", essentiellement victimes de la surpêche.

Lire aussi:                                    

Requin marteau mort: Sea Shepherd porte plainte contre Nausicaà

Il frappe un requin à mains nues et sauve sa fille d'une mort certaine

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le requin-renard est considéré comme "vulnérable" mais peut-être vendu en poissonnerie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-