Conseiller municipal LR tué à Créteil: deux hommes en garde à vue

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 16 janvier 2016 - 16:49
Image
Police Voiture Gyrophare Illustration
Crédits
©Philippe Huguen/AFP
L'autopsie a révélé que la victime était morte par asphyxie.
©Philippe Huguen/AFP
A Créteil (Val-de-Marne), deux hommes soupçonnés d'avoir tué le conseiller municipal Alain Ghozland (Les Républicains) ont été interpellés ce samedi et placés en garde à vue. Ils sont tous deux connus des services de police.

Deux hommes "majeurs" ont été interpellés ce samedi 16 janvier matin, dont l'un à Créteil (Val-de-Marne), et placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur le meurtre du conseiller municipal Alain Ghozland (Les Républicains), a-t-on appris de source judiciaire.

Ces deux personnes sont "connues des services de police et de justice", a précisé cette source, confirmant une information de M6.

"La piste crapuleuse reste la piste principale", a-t-elle ajouté, alors que les gardes à vue venaient de débuter en début d'après-midi.

Le corps du conseiller municipal Alain Ghozland, âgé de 73 ans, a été découvert mardi 12 au matin à son domicile à Créteil par son frère qui s'inquiétait de ne pas l'avoir vu à la synagogue la veille.

Son appartement était "en grand désordre" et sa voiture et ses cartes bancaires avaient disparu, avaient alors indiqué des sources policières. Alain Ghozland "avait été violemment frappé, des traces d'effraction ont été relevées", avaient ajouté ces sources. RTL avait quant à elle évoqué "des traces de coups de couteau". L'autopsie a ensuite révélé qu'il était mort par asphyxie.

La Brigade criminelle de Paris a été chargée de l'enquête ouverte pour "homicide volontaire".

Alain Ghozland, élu à Créteil depuis 1995, était également une personnalité connue de la communauté juive de la ville. Joint par l'AFP, le maire PS de Créteil Laurent Cathala, qui s'est rendu sur place, a salué "un conseiller municipal d'opposition apprécié de tout le monde", "un humaniste". Alain Ghozland vivait seul avec sa mère qui n'était pas au domicile, selon Laurent Cathala.

 

À LIRE AUSSI

Image
La police.
Conseiller municipal LR mort à Créteil: la piste criminelle privilégiée
Alain Ghozland, le conseiller municipal LR retrouvé mort à son domicile ce mardi matin, aurait été tué. "Selon les premières constatations, il a été violemment frappé"...
12 janvier 2016 - 13:20
Société
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Dessin de la semaine