Contes: plus de 80 moutons retrouvés dans un sous-sol d'immeuble en marge de l'Aïd

Contes: plus de 80 moutons retrouvés dans un sous-sol d'immeuble en marge de l'Aïd

Publié le 04/09/2017 à 19:51 - Mise à jour à 19:57
©Peter O'Connor/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Plus de 80 moutons entassés sur 10 mètres carrés dans un sous-sol d'immeuble ont été découverts et sauvés, samedi à Contes (Alpes-Maritimes). Des faits "à l'évidence" liés selon le procureur à la célébration ce même week-end de l'Aïd el-Kébir, fête musulmane qui implique en France l’abattage de quelque 100.000 animaux.

Les musulmans ont célébré durant le week-end du 1er au 3 septembre l'Aïd el-Kébir. Pour les autorités, la découverte de 82 moutons, entassés dans le sous-sol d'un immeuble de Contes (Alpes-Maritimes) samedi 2 est certainement lié à la fête dite "du sacrifice" durant laquelle il est de tradition d'égorger un mouton avant de le servir.

"A l'évidence c'était des moutons qui devaient être sacrifiés à l'occasion de la fête de l'Aïd", a déclaré à France Bleu le procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre, précisant que les bêtes étaient entassées dans des conditions particulièrement inadaptées, sur une surface de 10 mètres carrés dans les partis collectives du sous-sol en question.

Les animaux ont pu être "sauvés (...) pris en charge par la Direction départementale de la protection des populations et confiés à un berger". Il n'en reste pas moins que ces faits constituent une infraction aux règles d'hygiène. L'enquête devra donc déterminer quel a été le cheminement des bêtes, tatouées et donc en principe identifiables. "Il y a la nécessité sanitaire d'établir la traçabilité de ces animaux jusqu'au consommateur", a rappelé le magistrat.

L'Aïd el-Kébir ou Aïd al-Adha commémore un moment important de l'Islam également présent dans les textes juifs et chrétiens: le jour où Abraham accepta de sacrifier son fils Isaac sur ordre de Dieu, prouvant ainsi sa foi avant que Dieu ne l'arrête.

En France, cette tradition se traduit par l'abattage de 100.000 moutons en quelques jours, ce qui représente un défi logistique afin de concilier respect des pratiques religieuses et règles sanitaires. Les particuliers détenant des animaux à cette occasion doivent donc se déclarer. Les moutons doivent obligatoirement être abattus dans des abattoirs disposant d’un agrément sanitaire et déclarés. Des abattoirs temporaires sont le plus souvent mis à disposition par les autorités départementales. C'était notamment le cas à Contes ce week-end.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les 82 moutons ont pu être confiés à un berger en attendant que leur parcours soir établi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-