Corps découvert dans un étang du Var: "une roulette russe" qui aurait mal tournée selon les trois suspects

Corps découvert dans un étang du Var: "une roulette russe" qui aurait mal tournée selon les trois suspects

Publié le 02/03/2017 à 17:37 - Mise à jour à 17:47
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Trois personnes sont en garde à vue dans l'enquête sur la découverte d'un cadavre au fond d'un lac de carrière isolé du Plan-de-la-Tour. Les suspects ont évoqué un jeu de roulette russe qui aurait conduit au drame.

Un homme et deux femmes, en garde à vue depuis mercredi 1er mars après la découverte d'un cadavre au fond d'un lac de carrière isolé du Plan-de-la-Tour (Var), ont évoqué un jeu de roulette russe qui aurait conduit au drame, a indiqué ce jeudi 2 le parquet de Draguignan.

Le corps a été retrouvé enroulé dans une bâche, ficelée et lestée, ce qui ne laisse pas de doute sur le fait que l'auteur des faits, qui était encore inconnu mardi, a cherché à faire disparaître le corps. Ce dernier a été identifié comme étant celui d'un homme de 48 ans, Marc Clairay, dont la disparition inquiétante avait été signalée. Il était défavorablement connu des services de police.

Les trois jeunes gens d'une vingtaine d'années se sont présentés d'eux-mêmes à la gendarmerie de Grimaud, l'homme s'accusant de l'homicide et les deux femmes confessant avoir aidé à transporter le corps, selon Ivan Auriel, le procureur de Draguignan. Les suspects évoquent une partie de roulette russe qui a mal tourné.

"L'homme en garde à vue aurait manipulé un revolver Magnum de calibre 44 qu'il avait chargé de quatre cartouches qu'il croyait inertes pour jouer à la +roulette russe+. Alors qu'il avait percuté trois cartouches sans incident et qu'il visait Marc Clairay, il a tiré la quatrième cartouche et a blessé mortellement la victime" avant de persuader "une des jeunes femmes à l'aider à se débarrasser du corps dans le lac où il a été découvert".

La découverte a été permise grâce à l'intervention d'hommes grenouilles de la gendarmerie dans cette retenue d'eau, déjà théâtre d'une macabre découverte similaire après un règlement de compte en 2009. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les trois jeunes gens d'une vingtaine d'années se sont présentés d'eux-mêmes à la gendarmerie de Grimaud.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-