Corse: une dizaine de vaches en divagation tuées par balles, colère des associations

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Corse: une dizaine de vaches en divagation tuées par balles, colère des associations

Publié le 18/09/2017 à 19:24 - Mise à jour à 19:38
©Pierre Schwaller/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En l'espace de quelques jours seulement, 12 vaches ont été tuées par balles à Quenza en Corse. L'association de défense animale Global Earth Keeper a décidé de déposer plainte contre X auprès du procureur de la République d'Ajaccio.

Elles ont payé cher le prix de leur liberté. En l'espace de quelques jours seulement, 12 vaches ont été tuées par balles à Quenza en Corse. Retrouvées mortes sur les bords des routes ou bien dans le village, elles étaient en divagation, un problème récurrent sur l'île de beauté qui semble agacer de nombreux habitants. D'après les premières informations divulguées par les médias locaux, leurs oreilles avaient été coupées, probablement pour effacer tout tatouage ou toute bague qui pourrait les identifier à leur propriétaire.

Rapidement, Global Earth Keeper a décidé de déposer plainte contre X auprès du procureur de la République d'Ajaccio. "Les animaux n'ont pas à payer la mauvaise gestion des troupeaux et la colère des hommes. Les habitants sont de plus en plus écœurés par le sort que subissent les bêtes et l'impunité de certains", a expliqué l'association de défense animale. Et d'ajouter: "Nous ne sommes pas d'accord pour que le fusil soit la règle de justice. Nous voulons que chacun prenne ses responsabilités". 

Et si la porte-parole de l'association a estimé au micro de France Bleu que les vaches servaient de "boucs émissaires", d'autres en revanche ne sont pas du même avis et les considèrent comme un fléau. Face à ce problème, certaines villes parviennent à trouver des solutions à l'instar de Porto-Vecchio qui a mis en place un système avec garde champêtre, lequel permet de pouvoir les mettre en fourrière.

Mais par manque de moyens financiers, les petites villes et villages se retrouvent régulièrement démunis comme l'a expliqué Roselyne Balesi, la maire de Quenza."Ces bêtes font tomber des clôtures, pénètrent dans les jardins de nos administrés, souvent nos éleveurs sont vieillissants et n’ont plus les moyens de s’en occuper. Mes adjoints et moi-même tournons un petit peu pour voir ce qui se passe, mais nous ne pouvons vraiment rien faire, nous n’avons pas les moyens, nous sommes impuissants et démunis face à ce problème", a-t-elle expliqué au média. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Au total, 12 vaches ont été tuées par balles à Quenza en Corse.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-