Côte-d'Or: paralysée à cause d'un ver dans les vertèbres

Côte-d'Or: paralysée à cause d'un ver dans les vertèbres

Publié le 16/07/2018 à 07:53 - Mise à jour à 07:55
© BORIS HORVAT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une femme de 35 ans qui souffrait d'hydatidose, une maladie provoquée par l'ingestion d'œufs de parasite, a été opérée avec succès à Dijon, en Côte-d'Or. Le ver bloquait sa moelle épinière et la paralysait.

Une femme de 35 ans a été opérée avec succès à Dijon, en Côte-d'Or. Elle souffrait d'une maladie rare appelée l'hydatidose, a indiqué The New England Journal of Medicine jeudi 12.

Cette maladie est provoquée par l'ingestion d'œufs de parasites, qui se développent ensuite dans le corps. Un ténia, un ver plat, s'était ainsi logé dans ses vertèbres et comprimait sa moelle épinière, la paralysant.

Le chef du département d’infectiologie du CHU de Dijon a indiqué qu'elle avait été admise aux urgences à l'automne dernier. Elle se plaignait alors d'intenses douleurs au dos.

A voir aussi: La bosse sur son visage était en fait un ver vivant

Cette cavalière disait ressentir des "chocs électriques" dans les jambes et avoir de plus en plus de mal à monter à cheval depuis quelques mois.

Les médecins du CHU de Dijon lui ont donc fait passer plusieurs examens médicaux avant de lui diagnostiquer cette maladie rare provoquée par l'ingestion d'œufs de parasite via des aliments souillés ou au contact d'animaux.

Le ténia avait évolué dans son corps et s'était déplacé dans ses vaisseaux sanguins jusqu'à se loger dans le 9e vertèbre, un endroit extrêmement rare.

"Le parasite s’est trompé de chemin… Le ver commençait à titiller la moelle épinière, c’est pour cela qu’elle ressentait ces douleurs. Si rien n’avait été fait, elle risquait probablement une tétraplégie", expliqué le chef du département d'infectiologie du CHU de Dijon.

Neuf mois après avoir subi une opération complexe, la trentenaire n'est victime d'aucune séquelle suite à sa maladie et a pu éviter le pire.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La patiente souffrait d'hydatidose, un ver plat s'était logé contre sa 9e vertèbre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-