Coups de feu en Vendée: le forcené s'est rendu

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Coups de feu en Vendée: le forcené s'est rendu

Publié le 30/08/2018 à 07:14 - Mise à jour à 07:15
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme armé s'est retranché chez lui mercredi 29 et a fait feu à plusieurs reprises alors que les gendarmes avaient bouclé le secteur, à L'Herbegement (Vendée). Il s'est finalement rendu ce jeudi à l'aube.

Un forcené armé s'est retranché mercredi 29 dans sa maison de L'Herbegement, en Vendée et aurait fait feu à plusieurs reprises alors que les forces de l'ordre avaient bouclé le secteur. Après de longues heures de négociations entrecoupés de détonations, l'homme s'est rendu.

L'affaire a débuté vers 15h, rapporte Ouest France. Dans l'après-midi des premiers coups de feu ont été entendus et les gendarmes sont intervenus, déployant un large périmètre de sécurité autour du lieu-dit le Petit Chaillou, où se trouve le domicile du forcené. Les pompiers et le Samu ont également été déployés ainsi que le GIGN.

Voir: Quimper - un forcené maîtrisé par le Raid

Le contact a été établi avec l'homme qui se serait trouvé seul dans la maison. Mais elles se sont révélées complexes. Plusieurs heures après le début de l'opération, des coups de feu ont raisonné à plusieurs reprises entre 20h50 et 23h. A 1h ce jeudi 30, l'opération était toujours en cours.

Le village du Chaillou, situé de l’autre côté de la voie rapide, a été évacué. La sortie de l'autoroute A83 et la route reliant Boufféré et L’Herbergement ont dû être fermées. Il a finalement fallu attendre l'aube pour que la situation soit débloquée, heureusement sans effusion de sang.

Les négociations menées par le GIGN ont finalement porté leurs fruits et l'homme s'est rendu sans violence à 5h30. Aucun blessé n'est à recensé. Selon France Bleu, l'homme de 45 ans est "présenté comme dépressif". Il a été placé en garde à vue.

Lire aussi:

Grisolles: une forcenée en burqa saccage un centre de loisirs au cri d'"Allah Akbar"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme s'est rendu après les négociations menées par le GIGN.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-