Crash de l'EgyptAir: la recherche des boîtes noires pourrait prendre encore plusieurs jours

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Crash de l'EgyptAir: la recherche des boîtes noires pourrait prendre encore plusieurs jours

Publié le 24/05/2016 à 16:06 - Mise à jour à 16:08
Alexandre Groyer/Marine Nationale/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Cinq jours après le crash du vol de l'avion de la compagnie EgyptAir, qui a fait 66 victimes, la localisation des boîtes noires est au centre de toutes les préoccupations. Les recherches pourraient prendre encore plusieurs jours en attendant le déploiement sur la zone de recherche de matériel spécifiquement dédié.

La recherche des boîtes noires de l'A320 d'EgyptAir, disparu jeudi 19 en Méditerranée avec 66 personnes à bord, pourrait prendre encore plusieurs jours en attendant le déploiement sur la zone de recherche de matériel spécifiquement dédié, a-t-on appris de sources concordantes. "La zone à rechercher (...) est presque aussi grande que la zone de recherche de l'AF447" (l'A330 d'Air France effectuant la liaison Rio-Paris qui s’est abimé en mer en 2009, NDLR), a expliqué à l'AFP une source proche du dossier ayant requis l'anonymat.

Le rapport du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) français sur l'accident du vol AF447 en 2009 mentionne un cercle de recherche de 40 miles nautiques de diamètre, soit environ 74 kilomètres. "Une fois le matériel de recherches spécialisé acheminé sur place, il faudra repérer les signaux afin de localiser les boîtes puis ensuite les remonter à la surface. Ça va prendre encore plusieurs jours", a ajouté la source. Ce délai a été confirmé par une autre source proche du dossier qui a également requis l'anonymat.

La France a dépêché dans la zone présumée du crash de l'Airbus d'Egyptair un patrouilleur de haute mer, qui est arrivé sur place lundi en fin de matinée, mais selon la Marine française, la priorité est actuellement la recherche d'éléments en surface. "Pour l'instant la priorité c'est la recherche de toutes les traces de l'avion, les débris, les victimes (…) On se focalise sur les éléments en surface pour optimiser la zone de recherche", a déclaré un porte-parole.

Le patrouilleur "Enseigne de vaisseau Jacoubet" - un équipage de 90 membres, 1.400 tonnes à pleine charge - a à son bord notamment deux officiers de police judiciaire et des équipements permettant de rechercher les boîtes noires de l'appareil, à savoir des hydrophones (un installé au bout d'une longue perche et un sur un petit robot sous-marin) qui peuvent être mis en action d'une embarcation mise à la mer à partir du patrouilleur. "Le patrouilleur de haute mer français a une zone de recherche attribuée, il fait une recherche avant tout visuelle. Il a été très difficile de mettre à l'eau les zodiacs (hier) en raison des vagues et de la très faible visibilité", a précisé le porte-parole de la Marine. "Les conditions météo ont été mauvaises ces derniers jours, elles commencent à s'améliorer."

Selon lui, "les avions de reconnaissance sont capables de survoler une zone plus importante, ils ont plus de chance de repérer quelque chose".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La localisation des boîtes noires pourrait prendre encore plusieurs jours.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-