Crash de l'Egyptair: la seconde boîte noire retrouvée

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Crash de l'Egyptair: la seconde boîte noire retrouvée

Publié le 17/06/2016 à 15:14 - Mise à jour à 15:16
©AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La seconde boîte noire de l'A320 d'Egyptair, qui s'est abîmé en mer le 19 mai, a été découverte vendredi. La première avait été repêchée la veille. Les deux enregistreurs de vol devraient permettre d'enfin établir les causes du crash qui a fait 66 victimes.

Les deux boîtes noires de l'Airbus A320 d'EgyptAir, repêchées ces dernières 24 heures en Méditerranée, près d'un mois après le crash, devraient aider les enquêteurs à faire la lumière sur les causes du drame qui a fait 66 morts.

Le Flight Data Recorder (FDR), qui enregistre tous les paramètres de vol, a été repêché ce vendredi 17, a annoncé la commission d'enquête égyptienne, au lendemain de la découverte de la première boîte noire, l'enregistreur de voix CVR (Cockpit Voice Recorder), qui concerne les conversations dans le cockpit.

Les boîtes noires ont été retrouvées "en morceaux" mais, dans les deux cas, les équipes de recherches ont pu récupérer "la partie la plus importante de l'enregistreur, qui contient la mémoire de l'appareil", selon la commission d'enquête.

L'Airbus A320 reliant Paris au Caire s'est abîmé le 19 mai avec ses 66 occupants, dont 40 Egyptiens et 15 Français, après avoir soudainement disparu des écrans radar, pour des raisons encore indéterminées.

Les deux enregistreurs de vol doivent être transférés au Caire, où les Egyptiens, épaulés par les experts français du Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) et du constructeur européen Airbus, vont analyser leurs données.

Pour Jean Serrat, consultant en aéronautique, l'analyse de la première boîte noire va permettre de répondre "à des questions extrêmement importantes".

"Est-ce que l'équipage a été surpris et n'a pas eu le temps d'agir? Ou est-ce qu'il y a eu un phénomène important qui s'est passé à bord qui fait que l'équipage a déclenché une procédure d'urgence qui s'est ensuite mal déroulée? Est-ce qu'il y a un bruit d'explosion ou de décompression explosive de l'avion?", s'interroge cet ancien commandant de bord.

Le CVR fonctionne comme un magnétophone et contient généralement jusqu'à deux heures de conversations: voix du commandant de bord et du copilote, communications entre le cockpit, le chef de cabine et les hôtesses/stewards, mais aussi des bruits d'ambiance dans l'avion.

"Le contenu de la (première) boîte noire sera (...) analysé dans un département spécialisé du ministère de l'Aviation civile au Caire", a indiqué à l'AFP un responsable du ministère, sous le couvert de l'anonymat avant de préciser: "si la mémoire est endommagée, on va l'envoyer à un laboratoire à l'étranger pour des analyses plus poussées". Le BEA a annoncé qu'il dépêchait vendredi au Caire un de ses enquêteurs "afin d'apporter (son) expertise technique à la lecture de l'enregistreur".

C'est le John Lethbridge, un navire de la compagnie française Deep Ocean Search (DOS), qui a repêché les deux boîtes noires dans la zone du crash, à environ 290 km au nord de la côte égyptienne, entre la Crête et l'Egypte, à une profondeur de 3.000 m maximum, selon les enquêteurs.

Ce navire est équipé d'un robot conçu pour cartographier les fonds et remonter des petits éléments immergés jusqu'à 6.000 m de profondeur.

L'hypothèse d'un attentat contre l'Airbus avait d'abord été avancée par l'Egypte. Fin octobre, une bombe avait en effet explosé à bord d'un avion de touristes russes après son décollage de la station balnéaire de Charm el-Cheikh (224 morts). L'attaque avait été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Mais cette thèse a cédé du terrain au profit de celle d'un incident technique, notamment en l'absence de revendication et en raison d'alarmes signalant des défaillances.

Juste avant la chute de l'avion, et deux minutes durant, le système de transmission automatisé de messages de l'appareil avait indiqué que 10 alarmes s'étaient déclenchées à bord. Elles signalaient de la fumée dans le cockpit, dans une toilette et sous la cabine de pilotage, ainsi qu'une défaillance de l'ordinateur gérant les commandes de l'avion.

La commission d'enquête égyptienne avait par ailleurs confirmé lundi que l'appareil avait effectué un virage brutal à 90 degrés sur sa gauche, puis une vrille de 360 degrés à droite, avant d'entamer sa chute.

La seconde boîte de l'appareil (FDR) enregistre justement seconde par seconde tous les paramètres sur une durée de 25 heures de vol (vitesse, altitude, augmentations de puissance moteur, les inclinaisons, les variations de vitesse trajectoire...).

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La deuxième boîte noire, repêchée vendredi, contient les paramètres de vol. Celle découverte la veille enregistre les conversations dans le cockpit (image d'illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-