Crash de deux hélicoptères militaires Gazelle, des appareils pourtant "fiables et robustes"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Crash de deux hélicoptères militaires Gazelle, des appareils pourtant "fiables et robustes"

Publié le 02/02/2018 à 12:06 - Mise à jour à 12:21
©Philippe Desmazes/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Victor Lefebvre
-A +A

Le crash de deux hélicoptères dans le Var ce vendredi qui a coûté la vie à cinq militaires impliquait deux Gazelle. Des appareils d'attaque lancés dans les années 1970 et qui ne sont presque plus utilisés au combat. Mais modernisés au fil des années, il s'agit d'hélicoptères "robustes" qui "ont fait leur preuve" selon Arnaud Delalande, spécialiste des questions de Défense.

Le crash de deux hélicoptères militaires, ce vendredi 2 dans le Var, a fait au moins cinq morts. Il s'agissait d'un vol d'entrainement de l’École de l'aviation légère de l'Armée de terre (EALAT) du Cannet impliquant des hélicoptères Gazelle.

Des appareils qui équipent l'armée depuis 1973 et sont en fin de carrière dans l'armée française mais qui restent "fiables et robustes", explique à France-Soir Arnaud Delalande, spécialiste des questions de Défense. Bien que lancés il y a plusieurs décennies, ces appareils ont bien sûr été "modernisés au fil du temps", précise-t-il.

Lire aussi: Crash de 2 hélicoptères militaires dans le Var: l'un des accidents les plus meurtriers pour l'armée

"Ils ont fait leurs preuves. Ils ont été de toutes les opérations depuis 30 ans, durant +Tempête du désert+ (la première guerre du Golfe en 1991, NDLR), au Tchad. Leur dernière grande campagne a eu lieu durant l'opération Harmattan en Libye (en 2011) mais ils ont également été utilisés au Mali".

Ces hélicoptères d'attaques équipés de canon mais pas blindés sont donc moins utilisés, mais pas en raison de problèmes techniques selon Arnaud Delalande. L'hélicoptère français Tigre, plus moderne l'a en effet progressivement remplacé pour les missions d'attaque.

C'est une telle utilisation qui en était faite ce vendredi lors du drame, qui selon les premiers éléments dévoilés serait dû à une collision en plein vol. Et si l'enquête n'a pas encore débuté, Arnaud Delalande croit donc plus à une erreur humaine ou un problème lié à la météo qu'à un problème lié à l'âge des Gazelle.

Auteur(s): Victor Lefebvre

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'hélicoptère Gazelle est aujourd'hui essentiellement utilisé pour la formation des pilotes de l'armée.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-