Crash d'hélicoptère à Lussac: deux morts

Crash d'hélicoptère à Lussac: deux morts

Publié le 05/04/2018 à 16:51 - Mise à jour à 17:18
©Andrij Bulba/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un pilote instructeur et son élève sont décédés ce jeudi matin dans le crash d'un hélicoptère. Pour le moment, les causes de cet accident mortel ne sont pas connues.

Ils n'ont pas survécu. Un pilote instructeur et son élève sont décédés ce jeudi 5 au matin dans le crash d'un hélicoptère. Les faits se sont produits aux alentours de 10h à Lussac (Gironde). D'après les premiers éléments divulgués, l'engin avait décollé de l'aérodrome de Libourne-Les Artigues et s'est écrasé dans les vignes plusieurs minutes plus tard à proximité du château Malydure. 

"Il y a eu un drôle de bruit dans le ciel, on a vu une pale d’hélicoptère qui ne tournait pas rond, puis on a entendu un gros boum. L’hélicoptère s’est écrasé au milieu des vignes et a pris feu", a déclaré un vigneron à 20 Minutes.

Visiblement, les deux victimes étaient expérimentées. Selon les informations rapportées par Sud-Ouest, Bernard Gouzilh était le pilote instructeur. Il était le fondateur et le dirigeant de la société HeliProPassion, une entreprise basée en Gironde qui propose des vols partout en France et en Europe.

Pilote professionnel d'hélicoptère, il détenait une licence CPHL (Commercial Pilot Helicopter License) et avait de nombreuses autres qualifications dans le domaine de l'aviation comme il l'avait mentionné sur son profil LinkedIn. Quant à son élève, il affichait de nombreuses heures de vol à son compteur.

Lire aussi - New York: un hélicoptère s'écrase dans l'East River, au moins deux morts

Pour le moment, les causes du crash ne sont pas connues. Le Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) s'est rendu sur place dans la matinée. La section de recherches de la Gendarmerie des transports aériens (GTA), elle, devait s'y rendre ce jeudi après-midi. Une cellule psychologique a été mise en place.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un hélicoptère s'est écrasé ce jeudi matin dans les vignes à Lussac faisant deux morts.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-