Creil: interpellation d'une lycéenne de 18 ans soupçonnée de préparer un attentat terroriste

Creil: interpellation d'une lycéenne de 18 ans soupçonnée de préparer un attentat terroriste

Publié le 28/02/2017 à 15:40 - Mise à jour à 15:54
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les services antiterroristes français ont interpellé ce mardi une lycéenne de 18 ans à Creil dans l'Oise. Elle est soupçonnée d'avoir voulu perpétrer un attentat sur le sol français. La jeune femme aurait été en lien avec le djihadiste français Rachid Kassim.

Il pourrait s'agit d'un nouvel attentat déjoué par les services de sécurité français. Les enquêteurs de la DGSI (Direction Générale de la Sécurité Intérieure) assistés des policiers du Raid ont procédé à l'interpellation d'une jeune fille de 18 ans, lycéenne en Terminale, ce mardi 28 à Creil dans l'Oise.

Cette interpellation a eu lieu sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, a confirmé le Parquet de Paris. Selon France 3 Picardie, l'opération antiterroriste s'est déroulée dans le plus grand secret au petit matin dans le quartier du Plateau-Rouher. La suspecte est soupçonnée d'avoir voulu perpétrer un attentat sur le sol français.

Toujours selon le site, la jeune femme ferait partie d'un groupe de jeunes filles, surnommée "Les lionnes", en relation via internet avec des djihadistes français en zone irako-syrienne. Parmi ceux-ci se trouveraient le tristement célèbre Rachid Kassim, commanditaire présumé d'une quinzaine d'attaques sur le sol français dont l'assassinat du père Hamel à Saint-Etienne-du-Rouvray l'été dernier ou encore le meurtre d'un policier et sa compagne le 13 juin dernier à Magnanville.

C’est encore lui qui avait poussé le commando de femmes qui ont tenté, sans succès, de faire exploser une voiture (empruntée au père de l’une d’elle) remplie de bonbonnes de gaz à deux pas de Notre-Dame-de-Paris. C'était également lui qui avait prêté sa voix à la sinistre revendication de l'attentat du 14 juillet à Nice perpétré par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, promettant à l'occasion d'intensifier les attaques contre "le peuple de Charlie". Il a été tué lors d'une frappe aérienne menée par un drone américain début février.

L'interrogatoire de la lycéenne, qui a commencé ce mardi, devrait déterminer à "quel niveau de préparation elle était parvenue concernant un éventuel attentat, son degré exact de dangerosité, ainsi que ses éventuelles cibles", explique la même source. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cette interpellation a eu lieu sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, a confirmé le Parquet de Paris.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-