Créteil: le lycéen qui a braqué sa prof assure que c'était une plaisanterie

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Créteil: le lycéen qui a braqué sa prof assure que c'était une plaisanterie

Publié le 21/10/2018 à 14:42 - Mise à jour à 14:43
©Capture d'écran Google Maps
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le lycéen de 16 ans, qui a menacé sa professeure avec une arme factice jeudi à Créteil, doit être présenté à un juge pour enfants ce dimanche. Il a reconnu les faits mais a assuré que c'était une plaisanterie et qu'il ne savait pas qu'il était filmé par un camarade.

L'adolescent de 16 ans, qui a menacé sa professeure avec une arme (factice) pendant un cours, au lycée Edouard Branly de Créteil jeudi 18, doit être présenté ce dimanche 21 à un juge pour enfants pour répondre des faits de violences aggravées qui lui sont reprochés.

Il devra aussi expliquer la diffusion de la vidéo, le montrant pointer un pistolet sur son enseignante sur les réseaux sociaux.

Selon Le Parisien, le lycéen -que son père a conduit au commissariat dès vendredi- a reconnu les faits mais a assuré qu'il avait agi "sur le ton de la rigolade" et qu'il n'avait jamais voulu "intimider" sa professeure.

Professeure qui selon lui voulait le marquer absent alors qu'il était arrivé en retard. "Note présent purée", peut-on d'ailleurs le jeune homme lui crier dans l'enregistrement vidéo.

Lire aussi: Créteil - un ado pointe une arme sur sa prof pour qu'elle le note présent

Aux enquêteurs, il a expliqué n'avoir pas remarqué que la scène était filmée par un camarade de classe.

Le temps que les investigations aboutissement, il devrait passer en conseil de discipline à la rentrée (après les vacances de la Toussaint) et être exclu de son établissement.

Cet incident a connu un fort retentissement sur les réseaux sociaux et la classe politique a vivement réagi à ces violences.

Emmanuel Macron a écrit sur Twitter qu'une telle situation était "inacceptable". Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, a lui apporté son soutien à la professeure menacée.

Et aussi:

Lycéen en garde à vue à Créteil - Macron juge "inacceptable" de menacer un professeur

Professeure braquée par un élève: Blanquer et Castaner veulent mettre en place un "plan d'actions"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'adolescent qui a été filmé dans un lycée de Créteil en train de menacer sa prof avec une arme a expliqué que c'était une plaisanterie.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-