Dammartin-en-Goële: ce n'était pas une prise d'otage

Dammartin-en-Goële: ce n'était pas une prise d'otage

Publié le 09/01/2015 à 18:47 - Mise à jour à 19:30
©Christophe Ena/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AS
-A +A

L'état de siège autour de l'imprimerie de Dammartin-en-Goële, où s'étaient cachés les frères Kouachi, a pris fin ce vendredi vers 17h. Les deux hommes, identifiés comme les auteurs présumés de la fusillade de "Charlie Hebdo", ont été abattus par les forces de police. Un jeune homme de 26 ans, présent dans l'entreprise, est sorti indemne du bâtiment -mais n'a jamais été pris en otage, comme on l'avait cru.

Les frères Kouachi, les deux auteurs identifiés par les autorités comme les auteurs de la tuerie de Charlie hebdo qui a fait 12 morts mercredi 7, ont été abattus lors de l'assaut lancé par les forces de l'ordre ce vendredi 9 aux alentours de 17h. Recherchés depuis mercredi par toutes les policede France, ils s'étaient réfugiés dans la matinée dans une imprimerie à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), à une trentaine de kilomètres au nord-est de Paris

Un graphiste de 26 ans était présent dans l'entreprise au moment où les frères Kouachi ont investi les lieux, mais contrairement à ce qui avait été affirmé plus tôt dans la journée, il n'était pas détenu en otage, les deux terroristes n'ayant pas eu connaissance de sa présence. Il est indemne. Selon Le Figaro, le jeune homme, Lilian, a été emmené après l'assaut par les gendarmes vers la cellule psychologique où il a retrouvé ses parents.

Sa sœur avait confié à Paris Match l'angoisse de sa famille, qui n'avait pas de nouvelles de Lilian depuis plusieurs heures. "Je sais qu'il est parti travailler ce matin et c'est tout. Il ne répond pas, on a arrêté de l'appeler en cas qu'il soit caché et que ça perturbe sa planque" ,confiait-elle avant l'assaut. Le jeune homme se serait effectivement caché dans un carton et aurait donné quelques informations au GIGN et au RAID qui encerclaient le bâtiment, selon les premières informations de sources policières.

Les forces de l'ordre n'avaient voulu prendre aucun risque et le périmètre de ce village de 8.000 âmes avait été bouclé. Depuis 9h ce vendredi, la zone ressemblait à une ville fantôme.

Peu après 17h, les journalistes ont entendu des bruits de fusillade et d'explosions. L'assaut a été donné. Les frères Kouachi seraient sortis défier les forces de l'ordre et ont été abattus.

Dans le même temps, un assaut était donné Porte de Vincennes où une prise d'otages avait eu lieu depuis le début de l'après-midi. L'auteur de la prise d'otages, Amedy Coulibaly, identifié comme le tireur de Montrouge, a été abattu, après avoir tué trois ou quatre otages. 

 

 

Auteur(s): AS

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un des tireurs d'élite du GIGN lors du siège de l'imprimerie où s'étaient retranchés les frères Kouachi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-