De retour de Disneyland Paris, un couple se fait arrêter avec 10 kilos d’héroïne

De retour de Disneyland Paris, un couple se fait arrêter avec 10 kilos d’héroïne

Publié le 04/08/2015 à 19:55 - Mise à jour à 20:00
©Disneyland Paris/Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Un couple a été interpellé fin de semaine dernière à leur retour de Disneyland Paris avec 10 kilos d’héroïne et 1,5 kilo de cocaïne dans le coffre de leur voiture. Les enquêteurs pensent que leur séjour au parc d’attractions servait de prétexte à ce trafic.

Les policiers ont fait une grosse prise fin de semaine dernière. Alors qu’il rentrait en voiture de Disneyland Paris avec leurs enfants, samedi 1er, un couple a été arrêté à Brest avec 10 kilos d’héroïne et 1,4 kilo de cocaïne dans leur coffre.

Si les trafiquants de drogue sont parfois prêts à tout pour ne pas se faire attraper par les forces de l’ordre, ceux là ont innové en la matière. Ainsi, pendant que la mère profitait du parc d’attractions avec ses deux enfants, âgées de deux et quatre ans, son homme se rendait ailleurs en région parisienne pour y faire quelques emplettes.

Puis, une fois la virée terminée, la petite famille se retrouvait pour reprendre la route de la Bretagne… dans deux voitures différentes. La femme avait donc pour habitude de rouler devant, les enfants à l’arrière avec tout un tas de peluches achetées dans le parc.

Elle jouait ainsi le rôle de la voiture ouvreuse qui a pour objectif de prévenir son acolyte de tout barrage ou contrôle de police éventuel. Son compagnon roulait, quant à lui, à l’arrière (voiture suiveuse) avec la marchandise et se tenait prêt à prendre la fuite au cas où un problème intervenait.

Mais cette dernière escapade n’a pas été la bonne. Le couple, qui été déjà dans le viseur de la police judiciaire, a été cueillis à leur arrivée à Brest et placé en détention dimanche 2 au soir. Pour les policiers, ces allers-retours à Disneyland Paris ne sont pas un hasard. Ils sont ainsi quasiment "certains qu'ils utilisaient régulièrement les enfants pour servir de couverture" à leurs transports de drogue. Déjà condamné pour trafic de stupéfiants, l'homme était sous surveillance policière depuis des mois et une information judiciaire avait été ouverte à son encontre en juillet 2014.

 

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un couple organisait des séjours en famille à Disneyland pour masquer des achats de cocaïne et d'héroïne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-