Deauville: une femme battue et violée par un récidiviste la nuit du réveillon

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Deauville: une femme battue et violée par un récidiviste la nuit du réveillon

Publié le 02/01/2015 à 19:07
©Pol Emile/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Un marginal aurait violemment agressé et violé une femme de 52 ans dans la nuit du mercredi 31 décembre au jeudi 1er janvier, à Trouville (Calvados). Il s'agirait d'un récidiviste.

Elle aurait passé la soirée avec son agresseur avant qu'il ne passe à l'acte. Une Trouvillaise de 52 ans aurait été violemment agressée et violée par un sans domicile fixe lors de la nuit du passage à la nouvelle année, a annoncé ce vendredi le parquet de Lisieux en charge de l'affaire.

Dans la nuit de mercredi 31 à jeudi 1er, la victime et son agresseur auraient fêté le réveillon du jour de l'an dans un abri de fortune que ce dernier avait aménagé sur la plage de Trouville (Calvados). C'est en la raccompagnant chez elle, alors qu'ils étaient au niveau des planches situées en haut de la plage de la ville, que l'homme l'a violemment passée à tabac. Il l'aurait également violée avant d'être mis en fuite pas des passants, qui ont alerté les secours.

La victime, âgée de 52 ans, a été prise en charge par les secours et évacuée vers les urgences du CHU de Caen, avec des cotes brisées et des vertèbres touchées, rapporte Ouest France.

Au vu de la gravité de ses blessures, qui pourraient avoir entraîné des lésions graves, il est possible qu'elle reste handicapée. Elle devrait être opérée et aura au moins 45 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Son agresseur, présenté par des sources proche de l'enquête comme un marginal, a été retrouvé et interpellé par les forces de l'ordre dans la journée de jeudi 1er janvier, quelques heures seulement après son forfait. Actuellement en garde à vue, il va être déferré au parquet pour un probable placement en détention provisoire.

Déjà connu de la justice, il avait déjà été condamné à 8 ans de prison pour viol par la cour d'Assises de l'Eure, en 2006, avant d'être libéré en 2010.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime pourrait rester handicapée, suite à la violent agression qu'elle a subi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-