Délit de solidarité: Stéphan Pélissier acquitté par la justice grecque

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Délit de solidarité: Stéphan Pélissier acquitté par la justice grecque

Publié le 01/03/2019 à 13:05 - Mise à jour à 14:21
©Michel Lafont
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Maxime Macé
-A +A

Stéphan Pélissier a été acquitté ce vendredi 1er mars par le tribunal grecque de Patras. Il été poursuivi pour avoir voulu aider sa belle-famille syrienne à fuir la guerre en 2015. En première instances, il avait écopé de 7 ans de prison. 

C'est un grand soulagement pour Stéphan Pélissier et ses proches. Ce juriste albigeois était jugé en appel par le tribunal de Patras en Grèce ce vendredi 1er mars car considéré comme un "passeur" de migrants au regard de la justice grecque pour avoir porté secours à sa belle-famille syrienne, entrée dans le pays pour fuir la terrible guerre civile syrienne. En première instance, il avait écopé d'une peine de sept ans de prison ferme. Le tribunal de Patras l'a finalement acquitté ce vendredi en appel.

"Le cauchemar judiciaire prend fin. Nous vous remercions tous proches amis et anonymes pour votre soutien indéfectible La solidarité la fraternité l'humanité l'ont finalement emporté", a-t-il indiqué sur son compte Twitter.

Lire aussi - "Je voulais juste sauver ma famille", le témoignage plein d'humanité de Stéphan Pélissier

Les faits qui étaient reprochés à Stéphan Pélissier remontaient à août 2015. Partis de Damas ses beaux-parents, sa belle-sœur, son beau-frère ainsi qu’un jeune cousin ont réussi à rejoindre la Grèce en traversant la mer Egée après un voyage extrêmement éprouvant. En apprenant qu'ils envisagent de reprendre la mer dans des conditions d'une extrême dangerosité pour rallier l'Italie, Stéphan Pélissier annonce à son épouse syrienne qu'il part chercher sa famille à Athènes. Arrivé en Grèce, il récupère sa belle-famille mais au moment de prendre le ferry pour rallier l'Italie, tous sont arrêtés par la police grecque.

Considéré comme un passeur par les autorités grecques, cet Albigeois a été condamné à sept ans de prison par le tribunal de Patras le 29 novembre 2017. Du fait de la législation particulière en Grèce, il lui avait été proposé de racheter sa peine en jour-amende pour la somme de 13.000 euros. Incapable de réunir un tel montant, ce juriste albigeois qui travaille à La Poste en avait appelé à la solidarité des internautes. En quelques jours, la somme avait été réunie.

"Mais je prends un coup de massue en contactant mon avocate qui m'explique qu'une loi grecque promulgué en 2012 assujetti de 110% toutes les peines de prison converties en jour-amende", expliquait-il début décembre 2017 à France-Soir. La somme due passe donc à environ 27.000 euros, montant qu'il ne peut réunir. En désespoir de cause Stéphan Pélissier avait donc fait appel.

Jeudi 28, un livre intitulé Je voulais juste sauver ma famille, racontant l'histoire de Stéphan Pélissier et de sa famille (ed. Michel Lafont) est sorti dans les librairies. Désormais, tous ont obtenu l'asile politique en France et tentent de refaire leur vie dans le Loiret.

Voir:

Délit de solidarité: un Français condamné à 7 ans de prison en Grèce raconte son calvaire

Stéphan Pélissier sera jugé en appel le 1er mars 2019

Auteur(s): Maxime Macé

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Stéphan Pélissier a été acquitté en appel ce vendredi 1er mars en Grèce.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-