Déodorant challenge: faut-il s'inquiéter de ce jeu dangereux? (photos)

Déodorant challenge: faut-il s'inquiéter de ce jeu dangereux? (photos)

Publié le 09/05/2018 à 18:33 - Mise à jour à 18:36
© Eitan ABRAMOVICH / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une mère anglaise a alerté l'opinion publique début mai sur le "déodorant challenge" dont sa fille a été victime. Elle pourrait devoir subir une greffe de peau. Ce nouveau "jeu" dangereux consiste pour les enfants ou adolescents à se vaporiser de l'aérosol sur les membres à bout portant et le plus longtemps possible.

Le "Déodorant challenge" s'ajoute à la liste des défis dangereux que se lancent enfants et adolescents. Peu connu en France, il a été médiatisé début mai par le cas d'une jeune anglaise présentant une importante brûlure sur le bras suite à ce "jeu".

Le défi s'inscrit dans la lignée des jeux du foulard, de la tomate ou du piment et des "challenges" qui font régulièrement des victimes. Il s'agit pour le jeune défié de se laisser vaporiser du déodorant ou un autre aérosol sur la peau et de tenir le plus longtemps possible.

Car à faible distance, le gel des aérosols attaque le derme et l'épiderme et provoque des brûlures qui ne sont pas mortelles mais peuvent aller jusqu'à nécessiter une greffe de peau comme dans le cas de la jeune Ellie, adolescente originaire de la région de Bristol. Sa mère a souhaité alerter l'opinion publique.

Lire aussi: Jeux du piment, du foulard: ces défis mortels pour les enfants et les signes pour les repérer

"A tous les parents, je vous en prie, asseyez vous avec vos enfants et montrez leur cette image", a-t-elle écrit en légende de la photo montrant la brûlure. "Apparemment, lorsqu'on lui a demandé de tendre son bras, elle n'avait aucune idée des conséquences et n'avait jamais entendu parler du Déodorant challenge", a témoigné sa mère auprès du site britannique Express.

Selon l'adolescente de 14 ans, de nombreuses autres jeunes lui auraient montré des marques identiques sur leurs membres, et ce jeu dangereux serait toujours "à la mode" dans son école. Certains témoignages indiquent que la pratique existerait depuis plusieurs années.

Si les modalités changent, le principe de ces défis reste toujours le même: se mettre en danger, découvrir ses limites ou encore s'intégrer ou se différencier. La difficulté pour les parents consiste bien sûr à en repérer les signes, d'autant plus qu'ils sont souvent les dernières personnes avec lesquels les enfants souhaitent en parler. Selon une enquête datant de 2007, 12% des enfants de 4 à 17 ans auraient déjà participé à ce type de "jeux" et plus du double aurait été sollicités pour y participer.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Environ 12% des enfants de 4 à 17 ans auraient déjà participé à des jeux dangereux.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-