Des attentats "imminents" visant la France et les Pays-Bas déjoués

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Des attentats "imminents" visant la France et les Pays-Bas déjoués

Publié le 20/09/2018 à 07:54 - Mise à jour à 07:58
© GERARD JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La justice hollandaise examine depuis jeudi le cas de deux hommes arrêtés en juin car suspectés de préparer des attentats djihadistes à Rotterdam et en France. Ils auraient prévu d'obtenir des kalachnikov et des ceintures d'explosifs.

Des attaques terroristes "proches" ont été déjouées en France et aux Pays-Bas grâce à l'interpellation en juin dernier de deux hommes soupçonnés de planifier des attentats djihadistes.

Deux individus âgés de 22 et 28 ans, d'origine marocaine, comparaissent depuis mercredi 19 devant la justice hollandaise. Ils avaient été interpellés en juin dernier à Rotterdam car soupçonnés "de préparer un crime terroriste et de faire partie d'une organisation terroriste", avaient indiqué les procureurs néerlandais lors de leur arrestation.

Selon les services de renseignement bataves, ils avaient  déjà repéré plusieurs cibles potentielles à Rotterdam dont un poste de police et le célèbre pont Érasme. Ils y avaient d'ailleurs tourné une vidéo, entonnant un chant à la gloire des "martyres".

Voir: Projet d'attentat sur la tour Eiffel: l'impressionnant arsenal d'explosifs des terroristes de Barcelone

Mais l'un des deux hommes aurait également préparé une attaque "imminente" sur le sol français. La ou les cible(s) concernée(s) par ce projet n'a cependant pas été communiquée. Toujours selon les autorités hollandaises, un de ces suspects était en contact avec un individu susceptible de lui fournir des fusils d'assaut kalachnikov et des ceintures d'explosifs.

Quelques semaines avant ces arrestations, un attentat à l'explosif ou "au poison" avait été déjoué, selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, conduisant à l'arrestation de deux frères d'origine égyptienne.

Fin mars, le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé que 51 attentats avaient été déjoués depuis janvier 2015. L'attaque parisienne du 12 mai avait porté à 246 le nombre de personnes tuées depuis le début de cette vague d'attentats djihadistes en France. Aux Pays-Bas, le niveau d'alerte terroriste est fixé à 4 sur 5.

Lire aussi:

Attentats du 13-Novembre: la justice française réclame à la Belgique un logisticien présumé

Macron annonce un musée-mémorial pour les victimes du terrorisme

 

 

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


L'un des deux terroristes présumés prévoyait un attentat "imminent" en France.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-