Des chasseurs abattent un éléphant et se font charger, la vidéo fait scandale

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Des chasseurs abattent un éléphant et se font charger, la vidéo fait scandale

Publié le 19/10/2018 à 16:35 - Mise à jour à 16:41
© Issouf SANOGO / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une vidéo qui remonterait à plusieurs années et montrant des chasseurs abattre un éléphant avant d'être chargés par le troupeau circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Les défenseurs des animaux s'en sont emparé pour dénoncer la lâcheté de cette pratique.

La vidéo est devenue un symbole par les défenseurs des animaux. Les images d'une chasse à l'éléphant au cours de laquelle un animal est abattu et les tireurs chargés par le troupeau circule depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux.

On peut y voir un chasseur et son guide à quelques dizaines de mètres d'un troupeau de pachydermes. "Tire entre les yeux", conseille le guide. Le chasseur tire une première fois sur l'animal qui s'enfuit. "Tire encore", peut-on entendre. Le second coup fait trébucher l'animal, le troisième, tiré par le guide, le met à terre.

C'est alors que les barrissements de colère se font entendre et que le reste du troupeau commence à charger. Les deux hommes et le caméraman prennent alors la fuite. Les animaux finissent par s'arrêter.

Des images qui pour les anti-chasse, témoignent à la fois de la cruauté de cette pratique, mais aussi de la lâcheté des chasseurs. "Regardez-les bien ces «écologistes de terrain», des baudruches gonflées de suffisance qui tuent à distance un éléphant par «plaisir» mais s’enfuient comme des pleutres dès qu’un autre s’approche", a par exemple tweeté le député européen  EELV Pascal Durand, en référence au slogan des chasseurs "premiers écologiste de France".

A noter que ces images dateraient de plusieurs années, selon les informations de news24. Un expert local de la chasse au très gros gibier a en effet affirmé au site qu'elles remontent à "trois ou quatre ans" et avaient été tournées dans la réserve de Nakabolelwa, en Namibie. Un pays dans lequel la chasse à l'éléphant est encore autorisée.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les chasseurs ont été chargés par les éléphants après avoir abattu l'un d'eux (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-