Des jeux vidéos et des lames de rasoirs: un vaste réseau de voleurs à l'étalage venus de Roumanie démantelé

Des jeux vidéos et des lames de rasoirs: un vaste réseau de voleurs à l'étalage venus de Roumanie démantelé

Publié le 07/12/2016 à 20:36 - Mise à jour à 20:48
©Bob Edme/AP/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le réseau était très organisé, chevronné et frappait dans 24 départements: les gendarmes ont annoncé avoir mis à bas un gang de voleurs à l'étalage venu de Roumanie. Ils avaient dérobé plusieurs centaines de milliers d'euros de marchandises.

Leurs cibles favorites –des jeux vidéos et des lames de rasoirs– pourraient sembler dérisoires. C’est pourtant bien un gigantesque et lucratif réseau de vol à l’étalage qui a cumulé des centaines de milliers d’euros de butin que les services de gendarmerie ont démantelé. Ces derniers ont communiqué ce mercredi 7 sur les détails de leur enquête de longue haleine pour mettre à bas un gang originaire de Roumanie, très organisé et qui a frappé dans pas moins de 24 départements, de l’Alsace à l’Hérault.

Au centre de réseau, un trentenaire roumain. Il recrutait dans la région de Bucarest des jeunes à qui il promettait une embauche en France. A leur arrivée, les Roumains découvraient la nature de leur travail: le vol à l’étalage à un niveau professionnel, en échange du gîte et du couvert.

La technique, elle, était rôdée: uniquement des jeux et des lames de rasoirs, cachés dans des sacs doublés d’aluminium pour tromper les alarmes. Le tout était expédié massivement en Roumanie, via une société de transport peu regardante. Une tonne et demi de produits dérobés rejoindront ainsi Bucarest. Les voleurs, eux, généralement sans casier judiciaire, ne prenaient guère de risques lorsqu’ils se faisaient attrapper, et les "remplacements" des équipes était assurés à un rythme régulier. 

C’est lorsque deux Roumains ont été interpellés dans une enseigne de grande distribution de Saône-et-Loire que l’enquête a vraiment débuté, s’orientant vers un réseau organisé. Les investigations ont permis d’identifier la société de transport, basée à Lyon, puis "l’organigramme" du gang. Fin novembre, quatre personnes ont été arrêtées en Isère et une centaine de jeux vidéos neufs ont été récupérés.

Les enquêteurs annoncent qu’ils ont finalement réussi à appréhender le chef présumé du réseau dbut décembre sur l’autoroute A36, près de Beaune. Il transportait avec lui une centaine de jeux pour une valeur de plus de 6.000 euros. Dans le même temps, un coup de filet mené par les autorités roumaines a permis d’arrêter 11 autres individus dans le pays: ils étaient chargés d’assurer la réception et l’écoulement de la marchandise. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'enquête a été menée par les services de gendarmerie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-