Des violences homophobes pendant la braderie de Lille?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Des violences homophobes pendant la braderie de Lille?

Publié le 04/09/2018 à 17:51 - Mise à jour à 17:57
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un couple gay et un couple lesbien assurent avoir été les victimes d'actes homophobes durant la braderie de Lille dimanche. C'est l'association Stop Homophobie qui a reçu leurs signalements lundi: ils ont été aspergés de javel et de peinture noire.

L'association Stop Homophobie a dévoilé lundi 3 deux signalements qui leur avaient été communiqués. Deux couples homosexuels disent avoir été les victimes d'actes homophobes alors qu'ils participaient à la grande braderie de Lille dimanche 2.

Un couple de lesbiennes a ainsi indiqué, photos à l'appui, avoir été aspergé d'eau de javel ainsi que de peinture noire. Sur Twitter, une certaine Aurélie Merlo a relayé des images de vêtements tâchés.

"Aujourd’hui c’est de la javel, demain c’est?...", s'est-elle alarmée. Elle a en outre indiqué qu'elle et sa compagne comptaient porter plainte.

A voir aussi: Homophobie - plus de 50% des LGBT disent avoir été victimes d'agressions

"Parmi la foule, il était impossible de repérer les agresseurs, ne désignez pas de coupable svp. Le problème ici est l’homophobie", a tout de même tenu a rappeler l'internaute face à l'écho qu'a rencontré son témoignage.

Comme elle l'a expliqué à Franceinfo, Aurélie Merlo est persuadée d'avoir été particulièrement ciblée parce qu'elle était homosexuelle et tenait par ailleurs la main de sa compagne. "Il y a foule autour de nous et on est les seules à recevoir ça", a-t-elle relevé.

Un autre couple, d'hommes cette fois, s'est lui aussi aperçu avoir été la victime des mêmes actes. Des tâches de javel et de peinture noire seraient aussi apparues après une balade à la grande braderie.

Ces actes homophobes, si un tel caractère était confirmé, ne serait malheuresement pas des cas isolés. Terrence Katchadourian, le président de Stop Homophobie, a indiqué que chaque année son association recevait de tels signalements. Les agressions physiques et injures homophobes se produieraient donc annuellement lors de la braderie de Lille.

A lire aussi:

Aureville: le maire accusé d'homophobie par un couple gay

Elton John dénonce les discriminations homophobes en Russie et en Europe de l'Est

Metz: des dégradations homophobes signées par un groupuscule d'extrême droite

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les violences homophobes reviennent chaque années à la braderie de Lille selon Stop Homophobie.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-