Deux Alpes: ils glissent sur un matelas et percutent un arbre, un mort et deux blessées graves

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Deux Alpes: ils glissent sur un matelas et percutent un arbre, un mort et deux blessées graves

Publié le 02/02/2016 à 12:05 - Mise à jour à 12:23
©Robert Pratta/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Aux Deux Alpes, cinq jeunes gens qui descendaient une piste de ski sur un matelas ont perdu le contrôle et percuté un arbre. Si deux d'entre eux ont réussi à sauter avant la collision, l'un est mort sur le coup et les deux autres sont grièvement blessés.

Le jeu a tourné au cauchemar. Un groupe de saisonniers de la station de ski les Deux Alpes a percuté un arbre dans la nuit de lundi 1er à ce mardi 2 février en descendant à vive allure une piste de ski sur un matelas. L'incident a fait un mort et deux blessés graves.

Dans la nuit, cinq jeunes gens se sont élancés sur un matelas de protection de canon à neige sur la piste rouge dite "du Diable" mais ils ont perdu le contrôle de leur trajectoire et percuté un arbre à grande vitesse. Si deux d'entre eux ont réussi à sauter avant la collision, un jeune homme, âgé de 18 ans est mort sur le coup et deux jeunes femmes, âgées de 21 et 24 ans, ont été grièvement blessées. Secourues par les sapeurs pompiers, les sauveteurs de la CRS des Alpes et une équipe du Samu, elles ont été transportées par hélicoptère au CHU de Grenoble.L'une d'entre elle est dans état critique. Son amie est polytraumatisée mais son état serait stable, rapporte le Dauphiné Libéré.

Les deux autres sont indemnes. Pour les besoin de l'enquête, la police les a soumis à un test d'alcoolémie. Le résultat s'est avéré négatif.  "Rien ne permet pour l'instant de dire que les trois victimes étaient ivres. Et les auditions des rescapés laissent penser qu'ils auraient bu un ou deux verres dans la soirée. Les analyses toxicologiques sont en cours", a expliqué l'adjudant-chef Christophe Batard, de la brigade des Deux Alpes au Dauphiné Libéré.

Les trois victimes étaient des saisonniers travaillant au sein du restaurant Le P'tit Polyte, situé dans la station et auquel le guide Michelin vient de décerner une étoile. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les trois victimes étaient des saisonniers travaillant au sein du restaurant Le P'tit Polyte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-