Deux fusillades à Grenoble: une vingtaine de coups de feu, deux blessés

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Deux fusillades à Grenoble: une vingtaine de coups de feu, deux blessés

Publié le 19/06/2015 à 13:48 - Mise à jour à 14:04
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Deux fusillades ont éclaté jeudi soir dans le centre de Grenoble (Isère), la première aux abords d’une boucherie, la seconde sur une place très fréquentée de la ville. Si elles n'ont fait aucun mort, deux blessés ont été pris en charge par les urgences.

Il pourrait bien s'agir d'un règlement de comptes. Deux fusillades ont eu lieu jeudi soir en plein centre de Grenoble (Isère), faisant deux blessés, a révélé ce vendredi le Dauphiné Libéré. La plus sérieuse a éclaté vers 22h35 place Saint-Bruno à une heure de grande fréquentation des terrasses de café. Trois hommes cagoulés sont arrivés en voiture et ont tiré "15 à 20 coups de feu dans toutes les directions" avant de prendre la fuite. Dans leurs mains: fusils à pompe, pistolets automatiques ou encore un fusil d'assaut de type Kalachnikov. Si par miracle la fusillade n'a fait aucun mort, un homme de 32 ans a été touché au mollet. Ses jours ne sont toutefois pas en danger.

Pour le moment, les policiers ignorent si cette personne était visée en particulier. "Il faisait partie d'un petit groupe de cinq hommes assis à une table. Il est difficile à ce stade de savoir quelle était l'intention", ont-ils précisé. D'après le parquet, cette fusillade évoquerait plus un acte d'intimidation, "plus une opération pour faire peur qu'une expédition punitive". Les tireurs, eux, semblent avoir voulu effacer toute trace. La Mégane blanche avec laquelle ils sont arrivés a été retrouvée calcinée en fin de matinée à Quaix-en-Chartreuse, à dix kilomètres de Grenoble, aux pieds des montages.

Quelques heures plus tôt, une autre fusillade avait éclaté dans le quartier, aux abords d'une boucherie, et jusqu'à l'intérieur de la boutique. "Un jeune de 23 ans était poursuivi à scooter, il s'est réfugié dans la boucherie" et a reçu une balle dans chaque jambe. Par chance, le garçon qui "prétend qu'il ne sait pas qui lui a tiré dessus", ne souffre pas de blessures graves, les balles ayant traversé ses jambes sans créer de lésions. Pour l'instant, aucun lien direct et apparent entre les deux événements n'a pu être établi mais les enquêteurs privilégieraient un règlement de comptes pour les deux fusillades. 

 

 

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Deux fusillades ont éclaté, jeudi 18, en plein centre de Grenoble.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-