Deux-Sèvres: après un crâne, un corps de femme repêché

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Deux-Sèvres: après un crâne, un corps de femme repêché

Publié le 12/08/2015 à 14:44 - Mise à jour à 15:05
©Witt/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): AZ
-A +A

Alors qu’un crâne humain de petite taille avait été remonté dimanche dernier d’un étang des Deux-Sèvres, les gendarmes viennent de repêcher le corps d’une femme dans ce même plan d’eau. Pour le moment, on ignore encore si les deux affaires sont liées.

L’étang de la Ballastière près de Saint-Martin-de-Sanzay (Deux-Sèvres) n’a pas fini de dévoiler ses plus lourds secrets. Alors qu’un crâne de petite taille y avait été découvert dimanche 9 août par un pêcheur, le corps d’une femme immergée avec sa voiture a été repêché mardi 11 par les gendarmes, a révélé ce mercredi Le Courrier de l’Ouest. Pour le moment, aucun lien formel n’a pu être établi entre les deux affaires mais aucune hypothèse n’est écartée, selon le procureur de la République de Niort.

Afin de déterminer l’identité de la victime et les causes du décès, une autopsie doit être pratiquée dans les prochains jours à Poitiers. Mais d’après les enquêteurs, il s’agirait d’une agricultrice des environs, dont la disparition avait été signalée par son mari à la fin des années 1990. A l’époque, sa disparition soudaine avait déclenché d’intenses recherches dans le Maine-et-Loire et dans le nord des Deux-Sèvres, en vain. Les enquêteurs n'ont pas précisé si le cadavre était ou non sans tête, mais selon Le Courrier de l'Ouest, "il n'y aurait aucun lien entre ce crâne qui a été envoyé à l'expertise, et cette voiture".

Dimanche 9, une autre découverte, tout aussi macabre, avait été faite dans ce même plan d’eau. Alors qu’il était en train de pêcher, un homme avait remonté de son épuisette, à sa plus grande stupeur, un crâne humain de petite taille. Face à cette trouvaille des plus inquiétantes, le crâne avait alors été transmis à Institut criminel de la Gendarmerie nationale (IRCGN) de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) afin d’être expertisé.

Le lendemain, des plongeurs avaient sondé l’étang de 10 hectares pour tenter de retrouver d’éventuels autres restes humains. Si ces découvertes pourraient potentiellement être associées à une ou plusieurs affaires criminelles, le parquet de Niort, en charge de l’enquête, se refuse toujours à donner plus de précisions.

Ce n’est pas la première fois qu’une découverte de ce type survient ces dernières années. En septembre 2013, un enfant de 11 ans qui accompagnait son père à la pêche au bord de la rivière Sarthe, à Saint-Germain-du-Corbéis, avait lui aussi découvert un crâne humain, à fleur d’eau. Là aussi, le crâne avait été transmis aux services compétents pour être analysé. Ceux-ci avaient alors pu constater qu’il datait de plusieurs années. 

 

 

Auteur(s): AZ

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Après un crâne, le corps d'une femme a été repêché dans un étang des Deux-Sèvres.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-