Deux-Sèvres: il avoue avoir tué et enterré sa femme dans son jardin

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Deux-Sèvres: il avoue avoir tué et enterré sa femme dans son jardin

Publié le 08/12/2017 à 15:44 - Mise à jour à 15:52
© Geoffroy Van der Hasselt / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après avoir signalé la disparition de sa femme à la police, un homme originaire de Chauvray, dans les Deux-Sèvres, a finalement avoué ce vendredi l'avoir tuée et enterrée dans son jardin.

Le vendredi 1er décembre, un sexagénaire a déclaré à la police la disparition de sa femme. Elle n'avait pas donné signe de vie depuis "près d'une semaine". L'homme originaire de Chauvray, dans les Deux-Sèvres, avait alors expliqué aux policiers qu'il était inquiet du fait de l'état de santé de son épouse qui était "dépressive", d'après France 3 Nouvelle-Aquitaine.

Cependant, "très rapidement il est apparu que la disparition inquiétante n'était pas volontaire, et que l'épouse aurait pu être victime d'un meurtre", a expliqué Michel Garrandaux, procureur de la République de Poitiers.

Le mari a donc été interrogé par la police pour découvrir ce qu'il était vraiment advenu de la disparue. Il n'a rien dit de plus jusqu'à ce que le parquet de Niort soit dessaisi de l'affaire au profit du parquet de Poitiers mercredi 6.

A voir aussi: Le Thoronet: l'homme suspecté d'avoir étranglé sa femme s'estimait "sous l'emprise du diable"

Il a alors fini par avouer le meurtre de sa femme qui a eu lieu après qu'il se soit disputé avec, a déclaré ce vendredi 8 le parquet de Poitiers. Il a expliqué aux enquêteurs avoir "perdu les pédales" et l'avoir frappée avant de finalement l'étouffer avec un sac plastique.

"Ayant constaté le décès de sa femme, il décidait alors d'envelopper le corps dans le jardin" de la maison familiale. Le cadavre de l'épouse, morte depuis le 21 novembre dernier, a d'ailleurs été retrouvé à l'emplacement qu'avait indiqué son mari.

L'homme a donc été déféré au parquet de Poitier ce vendredi et devra répondre de ses actes lors de son procès dont la date n'a pas été dévoilée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a finalement avoué avoir tué et enterré sa femme dans le jardin.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-