Die: il n'y a pas de maternité dans sa ville, elle accouche dans sa voiture

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Die: il n'y a pas de maternité dans sa ville, elle accouche dans sa voiture

Publié le 18/02/2019 à 17:46 - Mise à jour à 18:01
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Une jeune femme de Die dans la Drôme a été forcée d'accoucher dans sa voiture. En effet, la première maternité se trouvait à Montélimar à 74 km de là. 

La petite Lou va bien mais sa naissance a été rocambolesque. Une jeune maman a été contrainte d'accoucher dans sa voiture à l'aide de son mari le 13 février dernier à Die dans la Drôme. La petite famille était en route vers la maternité située à Montélimar, soit à 74 kilomètres de là. En effet, la maternité de Die a fermé le 31 décembre 2017.

Comme le rapporte Le Dauphiné Libéré, qui révèle l'information, les faits ont eu lieu avant 3h du matin entre Saillans et Crest sur la route de Montbéliard. "Tout est allé très vite. Dès que nous sommes montés en voiture, le travail s’est intensifié. Le papa s’est arrêté, j’ai poussé deux fois et la petite est sortie après la rupture de la poche des eaux. On a repris la route pour arriver aux urgences de l’hôpital de Montélimar. Nous sommes, ensuite, allés en salle de travail pour se réchauffer sous une rampe chauffante et vérifier que tout était bon", a expliqué la mère de famille au quotidien.

Lire aussi - A Creil, "désespérés" mais "pas résignés", habitants et élus se battent pour leur maternité

La petite Lou allait bien en arrivant à l'hôpital. Elle pesait 3,9 kilos à la naissance.

La France compte environ 13.000 communes considérées comme "sous-denses" en sages-femmes, parce qu'elles regroupent les 12,5% de la population "ayant l'accessibilité la plus faible" à ces professionnelles de santé, explique le service statistique des ministères sociaux.

Ce qui correspond à "près de 8,3 millions de personnes, dont 1,6 million de femmes âgées de 15 à 49 ans", dites "en âge de procréer". En superposant cette carte avec celle des "personnes habitant à 45 minutes ou plus de la maternité la plus proche", il apparaît que "1,5% de la population rencontre ces deux difficultés, soit 968.000 personnes, dont 167.000 femmes en âge de procréer".

Voir:

167.000 Françaises sans sage-femme ni maternité à proximité, selon une étude

Qui veut la peau des petites maternités ?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une jeune femme de Die dans la Drôme a été forcée d'accoucher dans sa voiture.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-