Dieudonné: 3.000 euros d'amende pour avoir insulté Manuel Valls

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Dieudonné: 3.000 euros d'amende pour avoir insulté Manuel Valls

Publié le 11/12/2015 à 09:23 - Mise à jour à 09:42
©Aurélien Meunier/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'humoriste Dieudonné a été condamné, en appel, à 3.000 euros d'amende pour avoir insulter en 2013 Manuel Valls. A l'époque, il l'avait notamment qualifié de "Mussolini moitié trisomique" dans une vidéo diffusée sur son site Internet.

Habitué des tribunaux, Dieudonné a encore une fois été sanctionné pour des propos qu'il a tenus. L'humoriste, qui avait qualifié Manuel Valls de "Mussolini moitié trisomique" dans une vidéo diffusée sur Internet en 2013, n'a pas obtenu gain de cause lors de son procès en appel. Il a ainsi été condamné, jeudi 10, à 3.000 euros d'amende pour "injure publique" à l'encontre de Manuel Valls, ministre de l'Intérieur au moment des faits. Dieudonné avait également qualifié Manuel Valls "d'acteur de film porno" pour "la très mauvaise qualité de son jeu d'acteur", de "petit soldat israélien veule et docile" et l'avait également comparé à des excréments devant "disparaître (…) dans l'eau des chiottes". Si pour le moment, l'humoriste ne s'est pas exprimé sur cette affaire, il a promis de le faire dans la journée sur son compte Facebook.

Cette décision va pourtant à l'encontre du verdict rendu en première instance. A l'époque, la justice avait estimé que ces propos n'entraient pas dans le cadre de l'injure publique mais plutôt celui de la "polémique politique". De ce fait, il avait alors été relaxé le 24 mars 2015. L'avocat de Manuel Valls avait alors fait appel de cette décision tout en déclarant que "si l'on considère que de tels propos font partie d'un débat démocratique normal, alors c'est que notre société va très mal".

Loin d'avoir sa langue dans sa poche, Dieudonné n'en est pas à sa première condamnation cette année. En mars dernier, il avait déjà été condamné à deux mois de prison avec sursis pour apologie du terrorisme pour des propos qu'il avait tenus sur Twitter après les attentats de janvier. "Je me sens Charlie Coulibaly", avait-il écrit faisant référence à Amedy Coulibaly, le preneur d'otages de l'Hyper Casher.

Il avait ensuite été jugé pour des propos antisémites tenus à l'encontre du journaliste Patrick Cohen dans son spectacle Le Mur. "Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu'il ait le temps de faire sa valise. Moi, tu vois, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, j'me dis, tu vois, les chambres à gaz… dommage". Il avait alors dû verser la somme de 22.500 euros d'amende sous peine d'emprisonnement pour propos antisémites.

Malgré une année assez compliquée, ses nombreux rendez-vous avec la justice ne semblent pas se terminer. Alors qu'en septembre dernier, la justice a décidé de l’expulser du théâtre parisien de la Main d’Or où il se produisait depuis 15 ans, l’humoriste a décidé de faire appel de cette décision.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dieudonné a été condamné à 3.000 euros d'amende pour injure contre Manuel Valls.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-