Dieudonné: l'humoriste en garde à vue pour "apologie du terrorisme"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Dieudonné: l'humoriste en garde à vue pour "apologie du terrorisme"

Publié le 14/01/2015 à 10:24 - Mise à jour à 11:02
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Dieudonné a été placé en garde à vue ce mercredi à Paris. Il doit être entendu dans le cadre d'une enquête pour "apologie du terrorisme" ouverte suite à des propos tenus sur sa page Facebook où il déclarait se sentir "Charlie Coulibaly".

Dieudonné M'Bala M'Bala a été placé en garde à vue ce mercredi à Paris. Interpellé à l’aube par la police judiciaire parisienne à son domicile en Eure-et-Loir, l’humoriste doit être entendu dans le cadre d’une enquête pour "apologie du terrorisme". Celle-ci a été ouverte lundi, suite aux propos tenus par Dieudonné sur sa page Facebook après la marche citoyenne de dimanche qui a réuni des millions de Français.

"Après cette marche historique, que dis-je... Légendaire! Instant magique égal au Big Bag qui créa l'Univers!... ou dans une moindre mesure (plus locale) comparable au couronnement de Vercingétorix, je rentre enfin chez moi. Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly", avait écrit Dieudonné en référence à Amédy Coulibaly -l'auteur de la prise d'otages dans un supermarché cacher de la porte de Vincennes qui a tué quatre personnes- avant de supprimer son message quelques minutes plus tard. Quelques minutes qui ont suffi à faire le buzz.

"J'envisage de donner les suites les plus sévères à cette déclaration", avait réagi Bernard Cazeneuve dès le lendemain. Pour le ministre de l’Intérieur, ce message "témoigne d'une irresponsabilité, d'un irrespect et d'une propension de cet individu à attiser la haine et la division".

"Il ne faut pas confondre  la liberté d'opinion et l'antisémitisme, le racisme et le négationnisme", a quant à lui assuré Manuel Valls. "Quelle honte que de voir un récidiviste de la haine tenir son spectacle dans des salles bondées au moment même où, samedi soir, la nation porte de Vincennes se recueillait" après l'attaque contre le magasin cacher, a déclaré le Premier ministre mardi dans son discours à l'Assemblée nationale. "Il faut que la justice soit implacable à l'égard de ces prédicateurs de la haine".

Marc Ladreit de Lacharrière, l'actionnaire de plusieurs salles de spectacle Zénith en France, a interdit la programmation du spectacle de Dieudonné, La Bête humaine. Lundi, le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, a annoncé avoir pris un arrêté municipal interdisant un spectacle de Dieudonné dans sa ville prévu le 25 juin prochain. 

Face à ces réactions, l’humoriste a rédigé une lettre ouverte à l’intention de Bernard Cazeneuve sur son site Quenel+"Depuis un an, l’État m’a dans le viseur et cherche à m’éliminer par tous moyens. Lynchage médiatique, interdiction de mes spectacles, contrôles fiscaux, huissiers de justice, perquisitions, mise en examen… plus de quatre-vingts procédures judiciaires se sont abattues sur moi et mes proches. Et l’État continue de me pourrir la vie. Quatre-vingts procédures. Depuis un an, je suis traité comme l’ennemi public numéro-1, alors que je ne cherche qu’à faire rire, et à faire rire de la mort, puisque la mort, elle, se rit bien de nous, comme Charlie le sait, hélas", a-t-il notamment écrit.

Cette enquête pour apologie du terrorisme est la deuxième du genre à viser l’humoriste. En septembre 2014, le parquet de Paris avait été saisi après la diffusion d’une vidéo où Dieudonné tournait en dérision la décapitation du journaliste américain James Foley par les djihadistes de l’Etat islamique.

 

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'humoriste Dieudonné est à nouveau visé par une enquête pour "apologie du terrorisme".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-