Dijon: mort d'un jeune homme de 23 ans terrassé par une méningite

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Dijon: mort d'un jeune homme de 23 ans terrassé par une méningite

Publié le 02/01/2018 à 18:59 - Mise à jour à 19:01
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune homme de 23 ans est mort vendredi près de Dijon des suites d'une méningite foudroyante. L'Agence régionale de santé n'a pas encore communiquée le sérogroupe de la maladie qui l'a terrassé.

Un jeune homme de 23 ans, qui n'était pas étudiant, est mort vendredi 29 décembre des suites d'une méningite foudroyante, selon une information de France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

Il était originaire de Chenôve et est décédé peu de temps après son hospitalisation au CHU de Dijon.

L'Agence régionale de santé (ARS) a confirmé l'information, précisant que, pour l'heure le sérogroupe (A, B, C, W) de la méningite qui a terrassé la victime n'était pas encore connu.

Un traitement antibiotique préventif a été proposé à ses proches en attendant que des analyses complémentaires déterminent ce fameux sérogroupe et qu'un vaccin adapté puisse leur être inoculé.

Lire précédemment: méningite à Dijon - près de 14.000 personnes vaccinées

Le cas de cet individu est le 13e du genre signalé en 2017 selon l'ARS. Il intervient pratiquement un an après une grande campagne de vaccination qui avait eu lieu auprès de 14.000 étudiants sur le campus universitaire à Dijon. Campagne de vaccination qui faisait suite à trois cas de méningite à méningocoques de type W. Deux s'étaient avérés mortels.

Le méningocoque est un germe très fragile qui ne survit pas dans l'environnement mais se transmet par la salive. Le vaccin utilisé, en dose unique, protège contre quatre souches de méningocoque (A, C, Y et W).

La France a déjà connu des campagnes de vaccination massives contre la méningite au cours des années 2000, touchant plusieurs centaines de milliers de personnes dans certains départements.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un traitement antibiotique préventif a été proposé aux proches du jeune homme décédé vendredi de la méningite à Dijon.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-