Dinard: brûlé au chocolat chaud lors du dernier bain de l'année

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Dinard: brûlé au chocolat chaud lors du dernier bain de l'année

Publié le 03/01/2018 à 11:13 - Mise à jour à 11:53
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'après-midi de dimanche ne s'est pas passée comme prévu à Dinard. Alors que 2.000 personnes s'étaient réunies à la plage pour le dernier bain de l'année, l'homme qui offrait du chocolat chaud aux participants a été pris à partie par deux femmes. L'une d'elles l'a brûlé au visage lors de l'altercation.

Tout se déroulait comme prévu lors du dernier bain de l'année à Dinard, en Ille-et-Vilaine, dimanche 31 décembre. Près de 2.000 personnes étaient réunies dans un cadre qui se voulait convivial mais une dispute a éclaté entre deux femmes et le chocolatier de la ville venu pour distribuer des chocolats chauds au participants.

Yann Olivet a été brûlé au premier degré après que l'une des femmes, surnommée "Tatie Danielle", lui a jeté un litre de chocolat chaud à 80 degrés sur le visage.

A voir aussi: Un grand brûlé survit grâce à une greffe de peau de son jumeau

La dispute entre les trois protagonistes aurait éclaté à propos de querelles municipales selon France Bleu Armorique. Les deux femmes étaient des soutiens du maire actuel alors que le chocolatier, et la bénévole qui était avec lui mais qui est sortie sauve de la dispute, étaient proches de l'ancienne qui a démissionné l'année dernière. La vie municipale de Dinard est très tendue depuis quelques années.

"J'ai continué à servir du chocolat alors que j'étais en train de brûler. Puis les secouristes sont intervenus… Il parait que j'avais vraiment une sale tête. J'ai eu le droit à une douche de 20 minutes en guise de bain. Ensuite les pompiers m'ont amené aux urgences. Physiquement j'ai été bien soigné ça va mieux, mais moralement j'ai vraiment eu mal", a expliqué Yann Olivet, qui a été brûlé au visage et à la poitrine.

L'homme a déposé plainte mardi 2 contre les deux femmes pour coups et blessures volontaires, il s'est aussi vu prescrire trois jours d'interruption temporaire de travail (ITT).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le chocolatier de Dinard a été brûlé au premier degré au visage.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-