Discrimination et sorcellerie: un albinos tué et démembré au Mozambique

Discrimination et sorcellerie: un albinos tué et démembré au Mozambique

Publié le 17/09/2017 à 13:14 - Mise à jour à 13:20
©Stéphane de Sakutin/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un adolescent de 17 ans, albinos, a été tué mercredi au Mozambique, a-t-on appris ce samedi. Son cerveau ainsi que des os ont été prélevés, certainement pour être revendus dans le cadre de rites de sorcellerie. Des croyances qui causeraient la mort dizaines de personne chaque année en Afrique sub-saharienne.

Le crime est d’autant plus ignoble qu’il a vraisemblablement été commis à cause de superstitions et de la maladie dont souffrait la victime. Un jeune homme albinos, âgé de 17 ans, a été sauvagement tué et démembré mercredi 13 au Mozambique, a fait savoir samedi 16 l'agence de presse mozambicaine AIM.​​Les meurtriers ont emporté le cerveau ainsi que les os des bras et des jambes.

Les motifs de ce meurtre apparaissent tragiquement évidents. Les meurtres d’albinos sont en effet courants en Afrique sub-saharienne en raisons de croyances selon lesquelles des potions préparées avec des parties de corps d'albinos apporteront chance, richesse ou succès politique. Une situation qui a même alerté l’ONU, mais dont l’ampleur est difficile à déterminer.

Dans un rapport publié en juin 2016, l'ONG canadienne Under The Same Sun (UTSS, Sous le même soleil) répertorie 457 attaques, dont 178 meurtres, commis ces dernières années contre des albinos dans 26 pays d'Afrique. Les pays les plus souvent cités sont la Tanzanie, avec 161 attaques, la République démocratique du Congo (61), le Burundi (38) le Malawi (28) et la Côte d'Ivoire (26).

Ces croyances entraînent des discriminations quotidiennes pour les albinos ainsi que des crimes crapuleux. Selon un rapport de la Croix-Rouge datant de 2009, un corps complet d’albinos peut rapporter plusieurs dizaines de milliers d’euros.

La police locale a annoncé avoir "lancé une opération pour arrêter les responsables de ce crime macabre".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Dans certaines régions d'Afrique, un corps complet d’albinos peut rapporter plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-