Disparition de Maëlys: la mère de Nordahl L. a vu son fils en prison, "s’il me lâche quelque chose j’en ferai part" assure-t-elle

Disparition de Maëlys: la mère de Nordahl L. a vu son fils en prison, "s’il me lâche quelque chose j’en ferai part" assure-t-elle

Publié le 04/10/2017 à 13:05 - Mise à jour à 13:17
©Philippe Desmazes/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Ce mercredi matin, Christiane Lelandais, la mère de Nordahl le principal suspect dans la disparition de Maëlys de Araujo, a rendu visite à son fils en prison. Elle avait expliqué que lorsqu'elle pourrait le voir, elle lui demanderait si il a "vu quelque chose".

L'information paraît anodine, elle pourrait pourtant être à la source d'une avancée majeure dans l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys. Christiane Lelandais, la mère de Nordahl le principal suspect en détention provisoire depuis un mois, a pu rendre visite à son fils dans la prison de Saint-Quentin-Fallavier ce mercredi 4, au matin.

Le jeudi 28 septembre, les parents de Maëlys de Araujo s'étaient exprimés pour la première fois devant la presse lors d'une conférence organisée par leur avocat. Lors d'une brève allocution d'une voix chevrotante, ils avaient demandé à l'ancien militaire de 34 ans "de révéler tout ce qu'il sait".

Christiane Lelandais, qui a visiblement suivi cette allocution avait réagi peu après. Elle avait assuré aux médias qu'elle demanderait elle aussi des explications à son fils dont elle maintient l'innocence. "Dès que je pourrai aller voir mon fils en prison, je vais lui parler et lui dire +Si tu as vu quelque chose, il faut le dire+. Et s’il me lâche quelque chose, j’en ferai part, c’est sûr" assurait-elle.

Face à un Nordahl Lelandais qui ne dévie pas de ses déclarations faites en garde à vue, même celles portant sur les points les plus délicats (la présence de la fillette dans la voiture, les allers-retours dans la soirée du mariage ou le lavage extrêmement minutieux de son Audi A3 le lendemain de la disparition de l'enfant), la possibilité que la mère parvienne à convaincre son fils reste un petit espoir pour connaître un jour la vérité, après des fouilles massives n'ayant rien donné.

Nordahl Lelandais, qui reste présumé innocent, n'a apparemment pas été entendu par les juges depuis son incarcération à l'isolement. Il a été séparé des autres détenus, et même changé de prison, car le trentenaire était menacé par d'autres prisonniers. Malgré l'absence de preuve majeure à charge contre l'homme, la justice n'a pas communiqué sur la possibilité d'une autre piste pour expliquer comment l'enfant a pu se volatiliser sur le parking de la salle polyvalente  de Pont-de-Beauvoisin (Isère).

Maëlys de Araujo aura neuf ans jeudi 5 novembre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Maëlys de Araujo aura neuf ans jeudi.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-