Disparition de Maëlys: le petit garçon qui aurait accompagné la fillette dans la voiture du suspect n'existe pas

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Disparition de Maëlys: le petit garçon qui aurait accompagné la fillette dans la voiture du suspect n'existe pas

Publié le 08/09/2017 à 11:52 - Mise à jour à 12:08
©Capture d'écran Twitter/ @Gendarmerie
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Nouvelle avancée dans l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys, qui accable le principal suspect. Les enquêteurs ont acquis la conviction que le "garçon blondinet" qui aurait accompagné la fillette à la recherche des chiens dans la voiture n'a jamais existé.

L'étau se resserre, mais ni un aveu, ni la découverte du corps de la petite Maëlys ne vient encore donner une avancée définitive à l'enquête. Mais c'est à une nouvelle contradiction dans ses déclarations que Nordahl Lelandais, le principal suspect, va maintenant devoir faire face.

Selon une source proche du dossier citée par le Dauphiné Libéré, les enquêteurs ont la certitude que seule Maëlys est montée dans la voiture du suspect (ce qu'il a reconnu) mais que l'autre garçon que Nordahl prétendait avoir aussi brièvement accueilli dans son véhicule n'existe tout simplement pas.

Le suspect avait expliqué lors de sa première garde à vue qu'il n'avait pas eu de contacts précis avec l'enfant. Confondu par une trace ADN de Maëlys à l'intérieur de son Audi A3, élément déclencheur de sa mise en examen et de sa détention provisoire, Nordahl Lelandais avait admis que la fillette de 9 ans disparue depuis la nuit du 27 au 28 août était bien rentrée brièvement dans son véhicule, pour y vérifier la présence de chiens, dont le suspect est un amateur éclairé. Mais, ajoutait-il, elle n'était pas seule: un "enfant blondinet" l'avait accompagnée et les deux étaient ressortis ensemble constatant l'absence de chien.

Les enquêteurs étaient donc sur la piste de cet enfant que le suspect de 34 ans n'avait pas clairement identifié. Ils ont donc interrogé minutieusement les enfants présents à ce mariage, où 180 personnes environ étaient conviées. Aucun n'a raconté être monté dans la voiture de Nordahl Lelandais. Ils ont donc maintenant la certitude que ce détail est une pure invention du suspect pour que ce dernier n'admette pas que seule Maëlys était dans le véhicule lorsqu'il a été forcé de reconnaître par la trace ADN qu'elle était bien montée dedans. "Le suspect a donc fait monter Maëlys seule dans sa voiture. Mais elle n’en est probablement jamais ressortie sur le parking de la salle des fêtes du mariage où était garée l’Audi", conclut la même source que cite le journal local.

Nordahl Lelandais nie pourtant toujours le rapt de Maëlys qui est depuis toujours activement recherchée. Sont actuellement passés au peigne fin le lac d'Aiguebelette où l'homme promenait habituellement ses chiens, de même que les gorges de Chailles, un lieu proche de son domicile et difficilement accessible. Sans succès pour l'instant.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Malgré la somme des contradictions dans les propos du suspect, il nie toujours et Maëlys reste introuvable.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-