Disparition de Maelys: les plongeurs sondent les lacs et rivières proches du domicile du suspect

Disparition de Maelys: les plongeurs sondent les lacs et rivières proches du domicile du suspect

Publié le 06/09/2017 à 16:32 - Mise à jour le 07/09/2017 à 07:13
© PHILIPPE DESMAZES / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les recherches concernant la petite Maëlys se sont concentrées ce mercredi sur l'inspection du lac d'Aiguebelette et de la rivière Le Guiers. Ces zones sont situées près du domicile du suspect mis en examen depuis dimanche et où il aurait ses habitudes.

Les recherches se poursuivent ce mercredi 6 afin de retrouver la petite Maëlys, disparue depuis désormais une dizaine de jours. Alors qu'un suspect est toujours mis en examen pour "enlèvement", les enquêteurs ont sondé ce mercredi plusieurs cours et plans d'eau de Savoie.

Des plongeurs ont ainsi été dépêchés dans le lac d'Aiguebelette, étendue d'eau de cinq km² et profond par endroits de 70 mètres, situé en Savoie à une vingtaine de kilomètres de Pont-de-Beauvoisin (Isère). C'est dans ce village que la petite fille a été vue pour la dernière fois dimanche 27 août vers 3h, alors qu'elle participait à un mariage.

Les plongeurs ont interrompu leurs recherches dans la journée, sans que l'on sache s'ils avaient découvert des indices, pour s'orienter vers une autre zone, à savoir Le Guiers, rivière coulant près de Saint-Béron qui avait déjà été explorée depuis la disparition.

La zone se trouve à seulement quelques minutes de Domessin où se trouve le domicile de l'homme de 34 ans mis en examen dimanche 3 et placé en détention provisoire. Selon France 3, l'homme passionné d'élevage canin y aurait "ses habitudes", notamment pour promener ses chiens.

Une unique trace d'ADN de Maëlys avait été retrouvée sur le tableau de bord de son véhicule. Ses explications selon lesquelles elle y serait montée pour voir ses chiens n'ont apparemment pas convaincu les enquêteurs.

Par ailleurs, l'homme a quitté le mariage pendant un laps de temps correspondant à la disparition de l'enfant. Il prétend s'être absenté pour se changer après avoir taché son short. Les enquêteurs ne l'ont pas retrouvé lors de la perquisition menée au domicile de sa mère où vit le suspect.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les plongeurs ont inspecté un lac et une rivière ce mercredi à la recherche de Maëlys.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-