Disparition de Maëlys: un escroc usurpe l’identité de sa mère pour obtenir de l’argent

Disparition de Maëlys: un escroc usurpe l’identité de sa mère pour obtenir de l’argent

Publié le 17/09/2017 à 12:02 - Mise à jour à 12:06
©Capture d'écran Twitter/ @Gendarmerie
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors que la mobilisation a été importante pour aider à retrouver la petite Maëlys, un escroc a tenté de se faire passer pour sa mère sur Internet afin d’obtenir de l’argent. L’arnaque a été mise au jour vendredi par une personne qui a reçu ce message.

Trois semaines après la disparition de la petite Maëlys, l’enquête se poursuit ce samedi 17 et l’élan de solidarité reste important. Mais certains ont décidé de profiter de la tragédie pour extorquer de l’argent à des soutiens de la famille. Un message envoyés via les réseaux sociaux, révélé par un de ses destinataires au Dauphiné libéré, a circulé pendant quelques jours. Son auteur se fait -maladroitement- passer pour la mère de Maëlys.

Une certaine Yveline Moeau remercie le destinataire pour son soutien et rapidement sollicite "une aide financière", afin "d’élargir la recherche dans tout la France". Si le nom utilisé n’est même pas le bon (la famille de Maelys se nomme de Araujo), l’escroquerie demeure réelle.

Le compte Facebook utilisé a été supprimé peu après que ce système honteux a été éventé. D’autres approches pourraient cependant être utilisées, d’autant plus que les réseaux sociaux ont été très utilisés pour soutenir la famille de Maëlys. Il convient donc de ne pas répondre à ces messages dont l’auteur est impossible à identifier.

L’enquête a permis la mise en examen d’un suspect, Nordahl Lelandais, mais celui-ci continue de nier avoir enlevé l’enfant. Sa version se heurte à certains éléments troublants, mais les enquêteurs semblent manquer cruellement d’indices. Les vastes recherches menées dans la région de Pont-de-Beauvoisin (Isère) et en Savoie près du domicile du suspect n’ont rien donné.

A noter que suite à quelques ratés lors de la "battue citoyenne" organisée pour retrouver Maëlys, ses parents et la police ont indiqué qu'ils ne cautionneraient plus d'initiatives de ce genre.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le compte Facebook utilisé par l'escroc a été supprimé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-