Disparition de Maëlys: Nordahl L. menacé de mort par ses codétenus et transféré dans une autre prison

Disparition de Maëlys: Nordahl L. menacé de mort par ses codétenus et transféré dans une autre prison

Publié le 14/09/2017 à 19:57 - Mise à jour à 19:58
© JEFF PACHOUD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alors que l'enquête sur la disparition de la petite Maëlys se poursuit, le suspect Nordahl L. a été changé de prison et placé à l'isolement car il a reçu des menaces de mort de la part de ses codétenus. Il sera désormais incarcéré au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier.

En détention à la maison d'arrêt de Varces-Allières-et-Risset depuis sa mise en examen pour enlèvement et séquestration sur mineur de moins de 15 ans, Nordahl Lelandais a été transféré ce jeudi 14, selon Le Dauphiné Libéré, au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, à environ 90 kilomètres de là.

Le suspect numéro un dans l'affaire de la disparition de la petite Maëlys, survenue lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin dans la nuit du 26 au 27 août dernier, aurait subi des menaces de mort de la part de ces codétenus. L'administration aurait donc choisi de le changer de prison et même de le placer à l'isolement pour assurer sa sécurité.

Ce jeudi, alors que la fillette de neuf ans était toujours introuvable, les enquêteurs poursuivaient leurs investigations pour tenter d'en savoir un peu plus sur l'emploi du temps de Nordahl Lelandais, toujours présumé innocent dans cette affaire. Ils veulent notamment tout connaître du trajet qu'il a pu effectuer durant l'heure où il s'est absenté du mariage, et les jours qui ont suivi jusqu'à sa première garde à vue débutée le jeudi 31 août.

De nouveaux éléments troublants sont apparus ce jeudi. Le suspect aurait réussi à se faire inviter au mariage en promettant fournir de la drogue aux invités, ce qu'il aurait bel et bien fait au cours de la soirée.

Des images de vidéosurveillance ont aussi permis de le localiser le dimanche 27 vers 17 heures, soit le lendemain du mariage et après la disparition de Maëlys, dans une station de lavage auto.

Les enquêteurs ont également découvert que Nordahl Lelandais disposait d'un deuxième téléphone qui servait, selon lui, pour son activité d'éducateur canin. Ce qu'il avait caché aux enquêteurs lors de sa première garde à vue. La ligne de ce portable avait été résiliée, comme celle du premier, le lundi 28.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alors que la petite Maëlys est introuvable depuis sa disparition dans la nuit du 26 ou 27 août, les enquêteurs cherchent toujours à en savoir plus sur la personnalité du suspect Nordahl L.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-