Disparition d'Estelle Mouzin: la piste Nordahl Lelandais "vérifiée et refermée"

Disparition d'Estelle Mouzin: la piste Nordahl Lelandais "vérifiée et refermée"

Publié le 28/12/2017 à 19:28 - Mise à jour à 19:31
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

L'hypothèse d'une implication de Nordahl Lelandais, soupçonné d'avoir enlevé et tué la petite Maëlys, dans la disparition en 2003 d'Estelle Mouzin, a été "vérifiée et la porte a été refermée", a indiqué jeudi à l'AFP une source proche de l'enquête.

Cette piste "a été vérifiée. On a gratté et la porte a été refermée", a dit cette source à l'AFP. Pour autant, "on ne fermera jamais le dossier Estelle Mouzin. On reçoit des courriers toutes les semaines" de gens qui se présentent comme des témoins, a-t-elle ajouté.

L'avocat du père d'Estelle Mouzin, une fillette de 9 ans disparue depuis bientôt quinze ans en Seine-et-Marne, avait demandé dès septembre au juge chargé du dossier de sa disparition de se mettre en relation avec les enquêteurs de l'affaire Maëlys, disparue dans la nuit du 26 au 27 août lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Il avait précisé qu'en 2003, Nordahl Lelandais, alors âgé de 19 ans, se trouvait au camp militaire de Suippes (Marne), à environ 150 kilomètres du lieu de la disparition d'Estelle Mouzin.

Interrogé par l'AFP, Eric Mouzin, le père d'Estelle, a expliqué ne pas avoir été informé de l'abandon de la piste Lelandais. Mais, si ce résultat se fonde uniquement "sur l'exploitation de la téléphonie", ce n'est pas suffisant pour infirmer l'hypothèse d'une implication de l'ancien maître-chien, a jugé M. Mouzin, qui plaide pour la création d'un pôle de juges spécialisés dans les enlèvements d'enfants afin de favoriser la résolution de ces affaires.

Michel Fourniret ou Eric Fauchard, qui avait enlevé en avril 2015 la petite Bérényss en Lorraine : à chaque enlèvement ou tentative d'enlèvement d'enfant, des vérifications (ADN, téléphonie, etc) sont faites pour savoir si Estelle aurait pu croiser la route des suspects, a rappelé M. Mouzin.

Le 9 janvier 2003, la fillette avait disparu vers 18H00 sur le chemin entre son école et son domicile, à Guermantes. Malgré plusieurs opérations de police de grande envergure et une mobilisation massive de sa famille, l'enfant est restée introuvable.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'hypothèse d'une implication de Nordahl Lelandais, soupçonné d'avoir enlevé et tué la petite Maëlys, dans la disparition en 2003 d'Estelle Mouzin, a été "vérifiée et la porte a été refermée".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-