Donald Harvey, l'un des pires tueurs en série des Etats-Unis, retrouvé battu à mort dans sa cellule

Donald Harvey, l'un des pires tueurs en série des Etats-Unis, retrouvé battu à mort dans sa cellule

Publié le 31/03/2017 à 12:51 - Mise à jour à 12:59
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Donald Harvey, un tueur en série reconnu coupable d'au moins 37 meurtres, a été retrouvé mort dans sa cellule. Il a visiblement été roué de coups par un ou plusieurs détenus. Il a été l'un des meurtriers les plus prolifiques des années 1970 et 1980.

Il était l'un des tueurs en série américains les plus "prolifiques" et il purgeait actuellement quatre peines de prison à perpétuité dans un établissement pénitentiaire de l'Ohio. Donald Harvey, "l'ange de la mort" a été retrouvé gisant, passé à tabac par un ou plusieurs autres détenus à l'intérieur même de sa cellule. Il avait 64 ans. Les autorités pénitentiaires ont confirmé son décès jeudi 30.

Si son nom était peu à peu tombé dans l'oubli, Donald Harvey avait défrayé la chronique judiciaire américaine dans les années 1980. Infirmier de profession, il a commis son premier meurtre à l'âge de seulement 18 ans en 1970 en étouffant un patient avec un oreiller. Il sera finalement arrêté en 1987, après avoir tué deux personnes le même jour, en empoisonnant au cyanure leurs sondes gastriques.

Sur 17 ans de parcours meurtrier, Donald Harvey expliquera avoir tué pas moins de 87 personnes, principalement des patients des établissements où il a travaillé, mais aussi des voisins voire des maîtresses. Il sera finalement reconnu responsable d'au moins 37 meurtres. Donald Harvey expliquait qu'il tuait pour soulager des personnes en fin de vie. Il étouffait ses victimes, les empoisonnait avec du cyanure ou des produits ménagers, voire leur inoculait des maladies comme le VIH ou des hépatites. Ayant plaidé coupable lors de ses procès, il  pu échapper à la peine de mort et devait finir ses jours en prison, avec très peu d'espoirs de libération (il pouvait théoriquement faire une demande en 2043).

Incarcéré au Toledo Correctional Institution, il a été roué de coups mardi 28 mars mais n'est décédé que deux jours plus tard. Les circonstances de l'agression ne sont pas connues pour l'instant. Aucun suspect n'a encore été arrêté.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Donald Harvey avait été condamné plusieurs fois à perpétuité en 1987.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-