Dordogne: une fillette de 3 ans oubliée toute une matinée dans son bus

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 14 mars 2018 - 11:52
Image
La semaine de quatre jours devrait être majoritaire à la rentrée 2018 dans les écoles publiques, sou
Crédits
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
La petite Lilou a été oubliée toute une matinée au fond du bus. Sa grande sœur s'est aperçue de son absence à l'école à la pause déjeuner. (Illustration)
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
Une petite fille de 3 ans a été oubliée toute une matinée au fond de son bus scolaire, mardi, à Excideuil (Dordogne). C'est la grande sœur de l'enfant qui s'est rendue compte de son absence à l'école à la pause de midi. Des recherches ont alors été lancées.

Traumatisant. Une petite fille de 3 ans prénommée Lilou a eu la peur de sa vie mardi 13 au matin après avoir été oubliée pendant plus de quatre heures dans le bus scolaire qui devait l'amener à son école d'Excideuil (en Dordogne).

C'est sa grande sœur de neuf ans qui s'est aperçue de son absence après la pause déjeuner. "Quand la grande a voulu faire le bisou à Lilou, ce qu’elle fait tous les jours, elle ne l’a pas vue sortir de la cantine", a expliqué Michaël Roubinet, le papa, dans Sud-Ouest.

Voir précédemment: un petit garçon de 3 ans oublié dans un bus scolaire, sa maman porte plainte

Ce n'est donc qu'après le repas du midi que l'inquiétude face à l'absence de l'enfant est survenue. La grande sœur de Lilou a alerté les animateurs qui ont eux-mêmes signalé l'absence de la fillette à la directrice de l'école.

Des recherches ont alors tout de suite été lancées au sein de l'établissement et la société de transport scolaire Cournil a été contactée.

Le chauffeur était descendu de son bus après avoir déposé les enfants à l'école le matin, vers 8h, sans regarder s'il en restait un à l'intérieur. Ce n'est qu'après ce coup de téléphone qu'il est allé vérifier.

Lilou était toujours assise au fond du bus, sa ceinture de sécurité attachée. Elle a eu tellement peur qu'elle s'est fait pipi dessus. "Elle nous a dit qu’elle avait dormi. Puis elle a appelé et pleuré. Mais c’est une petite discrète", a confié son père.

Et aussi: Morbihan - le bus scolaire tombe dans un fossé, le transporteur n'alerte pas les secours

Les parents sont évidemment très en colère de ce qui est arrivé à leur fille. Ils estiment que le chauffeur n'a pas fait correctement son travail en ne vérifiant pas le bus avant d'en descendre.

Mais leur courroux est aussi dirigé vers l'école qui ne les a pas appelés pour se renseigner sur l'absence de Lilou. Ils déplorent aussi l'absence d'un accompagnateur dans le bus pour les tout-petits.

Annie Sedan, maire d'Excideuil, a organisé une réunion ce mercredi 14 au soir avec le transporteur. "Nous verrons quelle décision sera adaptée. Mais nous déplorons ce qui s’est passé", a-t-elle déclaré.

À LIRE AUSSI

Image
Une femme court devant le centre culturel de Saint-Féliu-d'Avall, le 15 décembre 2017
Après l'accident d'un bus scolaire, Saint-Féliu-d'Avall "ville morte"
"On est tous choqués", tous les enfants venaient du village : Saint-Féliu-d'Avall était sidérée vendredi matin par l'accident tragique entre un bus scolaire et un trai...
15 décembre 2017 - 14:07
Image
L'ancien propriétaire d'un immeuble parisien squatté par des mal-logés demande à la justice de comda
Perpignan: le chauffeur du car scolaire de 61 ans force une adolescente à l'embrasser, 6 mois avec sursis
Un chauffeur de 61 ans a été reconnu coupable mercredi par un tribunal de Perpignan d'avoir eu un geste déplacé en imposant à une adolescente un baiser sur la bouche. ...
28 septembre 2017 - 15:33
Société
Image
Un homme accompagne son enfant à l'école, à Paris, le 1er septembre 2015
Lorraine: une épidémie de teigne dans une école maternelle, les parents inquiets
A Luttange (Moselle), une épidémie de teigne s'est déclarée dans une école maternelle il y a plusieurs semaines. Au total, une quinzaine d'enfants auraient contracté c...
16 février 2018 - 15:23
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.