Doubs: il tue sa femme à mains nues devant leur fille

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Doubs: il tue sa femme à mains nues devant leur fille

Publié le 28/10/2018 à 10:46 - Mise à jour à 10:50
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Un homme de 23 ans a tué sa femme en la rouant de coups jeudi dans le Doubs. Il a été interné dans un hôpital psychiatrique. La fille du couple était présente au moment des faits.

Les faits sont glaçants tant la violence qui s'est abattue sur la jeune femme était terrible. Un jeune homme de 23 ans a été placé en garde à vue à Mandeure dans le Doubs jeudi 25. Il a lui-même appelé les forces de l'ordre pour annoncer qu'il avait tué sa femme. La scène se serait déroulée sous les yeux de la petite fille du couple, âgée de 13 mois qui a été placée auprès des services spécialisés.

Selon France Bleu Belfort-Montbéliard, la victime a succombé à une pluie de coups, visiblement portés à mains nues, qui lui ont été infligés par son compagnon. "Sur la nature des coups, on ne sait pas grand chose pour l'instant. La jeune femme présente une plaie à la tête. On s'oriente vers une dispute conjugale qui a mal tourné", indique Carine Greff, la procureure de la République de Montbéliard, en charge de l'affaire.

Lire aussi – Moselle: un homme jugé pour avoir tué sa femme dans la rue en 2015

Les faits ont eu lieu en milieu d'après-midi. C'est le suspect qui a appelé la police en disant "j'ai tué ma femme, venez vite". Les secours et les forces de l'ordre ont été dépêchés sur place en urgence. Les premiers ont pris en charge la victime qui a été héliporté dans un état critique jusqu'au CHU de Besançon où elle a été prise en charge par le corps médical qui a tout tenté pour la maintenir en vie, en vain. La jeune femme a succombé à ses blessures dans la nuit.

Les seconds ont procédé à l'interpellation du conjoint qui s'est rendu sans violence. Placé en garde à vue, il a été ensuite hospitalisé d'office dans un service psychiatrique sans pouvoir être entendu.

Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances de ce drame. En 2016, 123 femmes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire intime "officiel" (conjoint, concubin, pacsé ou « ex ») ou non officiel (petits-amis, amants, relations épisodiques...). Plus de 225.000 femmes seraient victimes de violences conjugales chaque année en France.

Voir:

Hérault: soupçonnant une infidélité, un octogénaire tue sa femme 

Var: il tue sa femme avec son fusil de chasse et se suicide

Val-d'Oise: le gendarme aurait tué sa femme malade avant de se suicider

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un homme a tué sa femme jeudi à Mandeure dans le Doubs.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-