Doubs: une fillette de deux ans morte écrasée et sa grand-mère grièvement blessée par un bus sans conducteur à Orchamps-Vennes

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Doubs: une fillette de deux ans morte écrasée et sa grand-mère grièvement blessée par un bus sans conducteur à Orchamps-Vennes

Publié le 29/06/2017 à 10:47 - Mise à jour à 11:19
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un dramatique accident a eu lieu mercredi dans le Doubs. Un bus sans personne à bord a dévalé une rue et fauché une fillette et sa grand-mère. L'enfant de deux ans est décédée sur le coup.

La commune est en deuil. Un terrible accident impliquant une fillette de deux ans et sa grand-mère s'est déroulé mercredi 27 au matin à Orchamps-Vennes, dans le Doubs. Un car a percuté les deux victimes, tuant la fillette et blessant grièvement la femme de 64 ans selon les informations rapportées par France 3 Bourgogne-Franche-Comté.

Le bus était à l'arrêt sans personne à bord lorsque l'accident a eu lieu. Le chauffeur, qui avait terminé sa tournée, effectuait une course à ce même moment. Selon les premiers éléments de l'enquête de la gendarmerie, l'enfant et sa grand-mère passaient à pied derrière le bus lorsque le véhicule a dévalé la rue sur plus d'une centaine de mètres.

La fillette est décédée sur le coup. Sa grand-mère, grièvement blessée, a été héliportée par un Dragon 25 jusqu'au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Besançon. Le bus aurait également percuté deux voitures en stationnement.

L'enquête a pour but de découvrir si le problème vient d'un dysfonctionnement des freins du bus selon l'Est-Républicain. Si cette thèse est avérée, il faudra découvrir si le mauvais fonctionnement du système de freinage est matériel ou non,"c'est au cours de cette enquête, en fonction des éléments techniques mais aussi  des témoignages des riverains qui étaient présents", que les autorités pourront répondre à cette question, a déclaré Emmanuel Yborra, directeur du cabinet du préfet du Doubs.

"On est tous navré, la mairie a mis à disposition une salle pour que la famille puisse se recueillir. Des psychologues vont arriver", a déclaré le maire de la ville, Thierry Vernier, avant de se rendre auprès de la famille des victimes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une enquête a été ouverte après l'accident de bus qui a tué une fillette de 2 ans mercredi 28.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-