Draguignan: un commissaire de police blessé par balle et le tireur abattu lors d'une expulsion locative

Draguignan: un commissaire de police blessé par balle et le tireur abattu lors d'une expulsion locative

Publié le 26/09/2017 à 11:55 - Mise à jour à 12:07
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un homme d'une cinquantaine d'années a été tué ce mardi à Draguignan, dans le Var, par la police alors qu'il devait être expulsé de son logement. Auparavant, il avait ouvert le feu sur des policiers, blessant un commissaire.

Une expulsion locative a viré au drame ce mardi 26 à Draguignan dans le Var selon une information de France Bleu Provence. Un huissier et quatre policiers se sont présentés à 9h du matin au domicile d'un homme pour lui notifier son expulsion du logement qu'il occupait. Ce dernier a refusé d'ouvrir sa porte aux forces de l'ordre et à l'agent assermenté.

Les policiers ont donc forcé l'entrée du logement et c'est à ce moment qu'ils se sont faits tirer dessus par le locataire armé d'un pistolet. Un commissaire de police a été blessé au thorax par les tirs du forcené. Ce dernier a ensuite été abattu par la riposte des collègues de l'officier de police.

Les secours ont rapidement été appelés par les forces de l'ordre et sont arrivés sur place peu après. Grièvement touché, le commissaire de police a été transporté vers un hôpital de la région en hélicoptère. Il a été pris en charge par les urgences médicales, ses jours ne sont pas en danger.

Néanmoins, les pompiers n'ont rien pu faire pour réanimer le tireur, touché par plusieurs balles. Une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances exactes du drame.

Dans son vingt-deuxième rapport sur l'état du mal-logement en France, rendu public le 30 janvier dernier, la fondation Abbé Pierre a souligné que le nombre expulsions locatives avaient augmenté de 24% en 2016 par rapport à l'année précédente, portant le chiffre à plus de 14.000. La France compte 4 millions de mal-logés et 12 millions de personnes fragilisées dans leur rapport au logement.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le commissaire de police est hors de danger.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-